Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Amériques

WikiLeaks : le soldat Bradley Manning "regrette d'avoir blessé les États-Unis"

© AFP | Bradley Manning

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2013

La taupe de WikiLeaks, Bradley Manning, a déclaré devant une cour martiale qu’il regrettait "que ses actes aient blessé des gens et les États-Unis". Reconnu coupable d’espionnage, il risque jusqu’à 136 ans de prison.

Bradley Manning, l'ancien soldat reconnu coupable de la plus importante fuite de documents secrets américains a regretté mercredi devant une cour martiale "que ses actes aient blessé des gens et les Etats-Unis".

"Je comprends que je doive payer le prix", a ajouté l'ex-agent du renseignement en Irak face à la juge Denise Lind qui doit bientôt se retirer pour fixer sa peine.

C'est la première fois que, lors de cette rare prise de parole, Bradley Manning présente ses excuses sur ses agissements depuis que son procès s'est ouvert le 3 juin dernier sur la base militaire de Fort Meade, près de Washington.

Si jusqu'ici le jeune homme de 25 ans endossait la responsabilité de ses actions, il niait catégoriquement avoir voulu nuire aux Etats-Unis.

En transmettant à WikiLeaks quelque 700.000 documents classés secrets, il espérait provoquer un débat mondial et que les choses changeraient grâce à cela, a fait valoir plusieurs fois son avocat.

Reconnu notamment coupable d'espionnage mais acquitté de l'accusation de collusion avec l'ennemi, le jeune homme encourt 90 ans de réclusion. La sentence devrait être rendue la semaine prochaine au plus tôt.

AFP

Première publication : 14/08/2013

  • WIKILEAKS

    Assange condamne le verdict prononcé contre le soldat Manning

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Manning non coupable de collusion avec l'ennemi, condamné pour espionnage

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'effet Bradley Manning sur WikiLeaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)