Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

Égypte : retour sur les événements du jeudi 15 août

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2013

À la suite de la répression sanglante en Égypte, qui a fait 638 morts, les 15 membres du Conseil de sécurité des Nations unies se réunissent dans la nuit de jeudi à vendredi à la demande conjointe de la France, du Royaume-Uni et de l'Australie.

  • Les Frères musulmans ont appelé leurs partisans à manifester, jeudi, relançant le bras de fer avec les autorités au lendemain des violences meurtrières qui ont fait au moins 638 morts et plusieurs milliers de blessés. De son côté, le ministère de l’Intérieur a donné l’autorisation à la police de tirer à balles réelles sur les manifestants attaquant des biens publics ou les forces de l'ordre.
  • À la demande de Paris, Londres et Canberra, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU se réunissent (à 21h30 GMT) dans la nuit de jeudi à vendredi, à New York, pour des consultations d'urgence à huis clos sur la crise en Égypte.
  • Tamarrod, le principal mouvement à l'origine des manifestations monstres ayant conduit à la destitution de Mohamed Morsi, a appelé les Egyptiens à former des "comités populaires" pour défendre le pays contre ce qu'il appelle le "terrorisme" des Frères musulmans.
  • Le président américain Barack Obama a condamné "avec force" les violences en Égypte et annulé les manœuvres militaires conjointes prévues en septembre avec l’armée égyptienne.
  • Des "islamistes" ont incendié le siège de la province de Guizeh (banlieue du Caire) et deux policiers ont été tués par des "pro-Morsi" dans le nord et le centre du pays, selon les autorités. En outre, dans le Nord-Sinaï, des sources sécuritaires ont annoncé qu’au moins sept soldats ont été abattus.
  • François Hollande, qui a convoqué jeudi matin à l'Élysée l'ambassadeur d'Égypte à Paris pour lui exprimer la "très grande préoccupation" de la France, a appelé dans un communiqué à tout mettre en œuvre "pour éviter la guerre civile" dans le pays.

 

Pour retrouver les événements du jeudi 15 aôut sur votre mobile ou votre tablette, cliquez ici.

Première publication : 15/08/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama condamne la répression de l'armée en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Après une journée sanglante, la "guerre des images" fait rage au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Sur FRANCE 24, l'islamiste Tarek el-Morsi dénonce "le carnage de l’armée égyptienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)