Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah revendique l'attaque du 7 août contre des soldats israéliens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2013

L'attentat du 7 août perpétré contre des soldats israéliens a été revendiqué mercredi par Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah. C'est la première fois depuis la guerre de 2006 que le parti chiite revendique une opération contre l'armée israélienne.

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais, a revendiqué l’attentat du 7 août perpétré à Labbouné, dans lequel quatre soldats israéliens ont été blessés par des explosions lors d'une incursion en territoire libanais. Sur la chaîne libanaise Al-Mayadine, Hassan Nasrallah a déclaré que des combattants du mouvement chiite avaient placé les explosifs après avoir été prévenus de l'arrivée de soldats israéliens.

"Nous avions au préalable des informations sur le fait que les Israéliens allaient passer dans cette zone (sud du Liban). Des bombes y ont été posées et quand ils sont venus cette nuit-là, (on) les a fait exploser", a affirmé Hassan Nasrallah dans une interview à la chaîne basée à Beyrouth. "C'était une opération bien ficelée [...], ce n'était pas une coïncidence", a-t-il précisé.

Le 7 août, l'armée libanaise avait annoncé que des soldats israéliens avaient été blessés par des explosions lors d'une incursion de 400 mètres à l'intérieur du territoire libanais.

Le Hezbollah, ennemi numéro un d'Israël

C'est la première fois depuis la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah que le puissant parti armé libanais, parrainé par l'Iran et le régime syrien, revendique une opération contre l'armée israélienne. Tsahal avait, elle, parlé de quatre soldats blessés, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.

Le Hezbollah, classé sur la liste américaine des organisations terroristes, est considéré comme l'ennemi numéro un d'Israël, qui n'a pas réussi à le neutraliser à l'issue de la guerre de 2006.

Le sud du Liban est contrôlé par le Hezbollah, qui combat également en Syrie aux côtés du régime de Bachar al-Assad. Depuis la guerre destructrice de 2006, un calme quasi total règne à la frontière.

Avec dépêches

Première publication : 15/08/2013

  • PROCHE-ORIENT

    Quatre soldats israéliens blessés lors d'une incursion au Liban, selon Beyrouth

    En savoir plus

  • LIBAN

    "Sans son bras armé, le Hezbollah n’est plus le même"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'UE inscrit l'aile militaire du Hezbollah sur sa liste des groupes terroristes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)