Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah revendique l'attaque du 7 août contre des soldats israéliens

© AFP | Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2013

L'attentat du 7 août perpétré contre des soldats israéliens a été revendiqué mercredi par Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah. C'est la première fois depuis la guerre de 2006 que le parti chiite revendique une opération contre l'armée israélienne.

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais, a revendiqué l’attentat du 7 août perpétré à Labbouné, dans lequel quatre soldats israéliens ont été blessés par des explosions lors d'une incursion en territoire libanais. Sur la chaîne libanaise Al-Mayadine, Hassan Nasrallah a déclaré que des combattants du mouvement chiite avaient placé les explosifs après avoir été prévenus de l'arrivée de soldats israéliens.

"Nous avions au préalable des informations sur le fait que les Israéliens allaient passer dans cette zone (sud du Liban). Des bombes y ont été posées et quand ils sont venus cette nuit-là, (on) les a fait exploser", a affirmé Hassan Nasrallah dans une interview à la chaîne basée à Beyrouth. "C'était une opération bien ficelée [...], ce n'était pas une coïncidence", a-t-il précisé.

Le 7 août, l'armée libanaise avait annoncé que des soldats israéliens avaient été blessés par des explosions lors d'une incursion de 400 mètres à l'intérieur du territoire libanais.

Le Hezbollah, ennemi numéro un d'Israël

C'est la première fois depuis la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah que le puissant parti armé libanais, parrainé par l'Iran et le régime syrien, revendique une opération contre l'armée israélienne. Tsahal avait, elle, parlé de quatre soldats blessés, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.

Le Hezbollah, classé sur la liste américaine des organisations terroristes, est considéré comme l'ennemi numéro un d'Israël, qui n'a pas réussi à le neutraliser à l'issue de la guerre de 2006.

Le sud du Liban est contrôlé par le Hezbollah, qui combat également en Syrie aux côtés du régime de Bachar al-Assad. Depuis la guerre destructrice de 2006, un calme quasi total règne à la frontière.

Avec dépêches

Première publication : 15/08/2013

  • PROCHE-ORIENT

    Quatre soldats israéliens blessés lors d'une incursion au Liban, selon Beyrouth

    En savoir plus

  • LIBAN

    "Sans son bras armé, le Hezbollah n’est plus le même"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'UE inscrit l'aile militaire du Hezbollah sur sa liste des groupes terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)