Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Nouvelle-Zélande : Christchurch inaugure une cathédrale en carton

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2013

Deux ans après le séisme qui a tué 185 personnes à Christchurch, la deuxième ville de Nouvelle-Zélande a inauguré jeudi une toute nouvelle cathédrale en carton, en remplacement de celle détruite en 2011. L’édifice est prévu pour durer 50 ans.

Une cathédrale construite à partir de tubes en carton a été inaugurée, jeudi 15 août, à Christchurch, deuxième plus grande ville de Nouvelle-Zélande. L’édifice est destiné à remplacer l'église néo-gothique anglicane de la ville, détruite lors du tremblement de terre qui avait fait 185 morts en 2011. Le bâtiment de carton, pensé par l’architecte japonais Shigeru Ban, apparaît ainsi comme un symbole de la guérison de la ville.

La cathédrale est prévue pour accueillir jusqu’à 700 fidèles. © AFP

"L’ancienne cathédrale représentait la ville de nombreuses façons et nous pensons que la nouvelle prouve, elle, que Christchurch se reconstruit," explique à l'AFP Lynda Patterson, la doyenne de la cathédrale, précisant que l'édifice accueillera des concerts et des expositions.

"Construction d’urgence"

Simple structure triangulaire, la cathédrale est prévue pour accueillir jusqu’à 700 fidèles, pour une durée estimée à 50 ans. Les gros tubes cartonnés qui la composent ont été étanchéifiés avec du polyuréthane et ignifugés, protégeant ainsi les matériaux de l’eau et du feu. Néanmoins, le mois dernier, les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Christchurch ont inondé des pans de mur de l’édifice. Ramollis par l’eau, ils ont du être changés.

Pour l’architecte à l’origine de ce projet atypique, il s’agit de la "construction d’urgence" la plus ambitieuse de sa carrière. Habitué à travailler avec des matériaux bon marchés et accessibles, Shigeru Ban s’est forgé une réputation au niveau international avec la construction d’édifices dans des zones sinistrées comme le Rwanda ou son Japon natal.

Avec dépêches

Première publication : 15/08/2013

  • NOUVELLE-ZÉLANDE

    La ville de Christchurch frappée par de nouveaux séismes

    En savoir plus

  • NOUVELLE-ZÉLANDE

    Les internautes au chevet des sinistrés du séisme de Christchurch

    En savoir plus

  • NOUVELLE-ZÉLANDE

    Un violent séisme frappe Christchurch, la deuxième ville du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)