Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

SCIENCES

L'olinguito, un nouveau mammifère, sort des forêts de nuage

© Mark Gurney

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/08/2013

Pour la première fois depuis 35 ans un nouveau mammifère carnivore a été découvert sur le continent américain. L’olinguito, un membre de la famille des ratons laveurs, vit essentiellement en Colombie et en Équateur.

Jusqu’à présent l’olinguito n’existait pas officiellement. Certes, ce petit animal de la famille des ratons laveurs vit déjà depuis des centaines d’années tranquillement en Amérique du Sud, mais personne ne savait qu’il s’agissait d’un animal non répertorié. Une équipe de chercheurs du Smithsonian Institution de Washington a révélé l’existence, jeudi 15 août, de cette nouvelle espèce de mammifères carnivores.

“Quand on le regarde, on a un peu l’impression qu’il s’agit d’un croisement entre un gros chat et un ours en peluche”, note Kristopher Helgen, zoologue au Smithsonian et spécialiste des mammifères. Aucun nouveau mammifère carnivore n’avait été découvert dans l’hémisphère ouest depuis la belette colombienne en 1978.

Surtout, le travail d’identification menée par l’équipe de chercheurs pendant une décennie a permis de mettre un terme à une erreur scientifique de près de 100 ans. L’Homme avait, en effet, déjà vu les olinguitos auparavant. “Il y en a même eu un qui s’est baladé de zoo en zoo aux États-Unis”, raconte Kristopher Helgen. Mais jusqu’à présent, ils avaient été confondus avec leurs cousins, les olingos. “Pourtant, les olinguitos sont plus petits, n’ont pas le même pelage et si on les regarde bien ne ressemblent que très peu aux olingos”, estime Kristopher Helgen.

Un carnivore qui mange des fruits

Pour s’assurer qu’ils étaient bien en présence d’une nouvelle espèce, les scientifiques se sont rendus dans les Andes. Plus précisément dans les forêts de nuage en Équateur et en Colombie. C’est là qu’ils ont retrouvé puis étudié les olinguitos pendant plusieurs années. Ils se sont alors rendu compte que ce petit carnivore... mangeait essentiellement des fruits. C’est certes rare, mais pas impossible : l’ordre biologique des carnivores regroupe un ensemble d’animaux (lions, chats, ours, etc.) qui à l’origine mangeaient tous de la viande mais dont certains, comme par exemple le panda, ont changé de régime alimentaire.

Carte de distribution des olinguitos
Les points noirs correspondent aux lieux où la présence des olinguitos a été confirmée. © Smithsonian

Les olinguitos sont des animaux solitaires d’environ 75 cm de long qui vivent dans les arbres “dont ils ne descendent quasiment jamais”, remarque Kristopher Helgen. L’équipe scientifique a également conclu que cette nouvelle espèce n’était pas en danger de disparition et qu’il en existe actuellement plusieurs milliers en Amérique du Sud. En les observant, ils ont constaté qu’il n’y avait pas qu’une sorte d’olinguitos, mais qu’il existait en fait quatre sous-espèces. “Je ne pense pas qu’on découvre avant longtemps une nouvelle espèce qui comporte autant de sous-espèces”, affirme Kristopher Helgen.

D’autres nouveaux mammifères restent à découvrir promet ce zoologue, qui étudie actuellement plusieurs possibles nouvelles espèces. À l’heure de la société de l’information, des Google maps et autres technologies, la rencontre avec les olinguitos prouve, d’après Kristopher Helgen, que “l’âge des découvertes de nouveaux animaux est loin d’être fini”.

Première publication : 15/08/2013

COMMENTAIRE(S)