Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

En Égypte, les islamistes appellent à défiler tous les jours à partir de samedi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2013

Une coalition islamiste égyptienne a appelé à mettre fin aux manifestations vendredi après des heurts meurtriers dans le pays, mais a exhorté les partisans du président déchu Mohamed Morsi à manifester quotidiennement à partir de samedi.

À la suite de la répression sanglante en Égypte, qui a fait plus de 600 morts mercredi 14 août, les Frères musulmans ont appelé vendredi à une "journée de la colère". De violents affrontements ont eu lieu entre les pro-Morsi et les forces de l’ordre, notamment près de la place Ramsès dans le centre du Caire, faisant plus de 70 morts dans tout le pays, dont 50 dans la capitale égyptienne.

  • Les Frères musulmans ont appelé à manifester vendredi 16 août pour protester contre la dispersion sanglante, deux jours plus tôt, des fidèles au président déchu Mohamed Morsi sur deux places du Caire. De nombreux Égyptiens ont ainsi convergé vers le centre-ville pour dénoncer "ce massacre". Des affrontements violents ont débuté dans l’après-midi notamment vers la place Ramsès entre les partisans pro-Morsi et les forces de l’ordre.
  • Selon un bilan établi par l’AFP à partir de chiffres officiels et de décomptes de journalistes présents sur place, au moins 70 personnes ont été tuées dans tout le pays. Dans deux morgues improvisées dans des mosquées du Caire, 39 corps ont été comptabilisés. De leur côté, les Frères musulmans ont avancé le chiffre de 45 personnes tuées seulement pour la capitale.
  • Selon un bilan établi par l’AFP à partir de chiffres officiels et de décomptes de journalistes présents sur place, au moins 70 personnes ont été tuées dans tout le pays. Dans deux morgues improvisées dans des mosquées du Caire, 39 corps ont été comptabilisés. De leur côté, les Frères musulmans ont avancé le chiffre de 45 personnes tuées seulement pour la capitale.
  • Les dirigeants des principaux pays européens ont commencé à se concerter pour "porter un message européen fort". Le président français François Hollande a notamment eu un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, avec le président du Conseil italien Enrico Letta et le Premier ministre britannique David Cameron. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE doivent se rencontrer la semaine prochaine afin de faire le point sur la coopération entre les Vingt-huit et l'Égypte.
  • Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a en revanche apporté son soutien aux autorités égyptiennes. Il a appelé les nations arabes à se rassembler contre le "terrorisme", en soutien aux assauts menés contre les partisans des Frères musulmans et de l'ancien président Mohamed Morsi. La Jordanie s’est également rangé du côté du gouvernement égyptien.
  • À la fin de cette journée, une coalition islamiste égyptienne a appelé à mettre fin aux manifestations, demandant cependant aux partisans du président Mohamed Morsi de reprendre leur protestation quotidiennement à partir de samedi.

Pour retrouver les événements du vendredi 16 août sur votre mobile ou sur votre tablette : cliquez ici.