Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentat de Beyrouth : le Hezbollah prêt à combattre les "terroristes" en Syrie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2013

Hassan Nasrallah a accusé vendredi les extrémistes musulmans d’être responsables de l’attentat de la veille dans son fief à Beyrouth. Il a également réaffirmé son soutien au régime syrien.

Dans un discours diffusé sur un écran géant devant des milliers de ses partisans, le chef du Hezbollah libanais chiite, Hassan Nasrallah a pointé du doigt vendredi des groupes extrémistes musulmans qui, selon lui, sont responsables de l’attentat meurtrier qui a dévasté un des fiefs de son parti jeudi 15 août à Beyrouth.

"Concernant l'attentat d'hier (jeudi), il est très probable que tous les indices mènent à ces groupes takfiri bien connus", a-t-il lancé, estimant que ces derniers "sont à la solde d'Israël et de ses alliés".

"Ceux là ne sont pas des sunnites, ce sont des assassins", a-t-il toutefois souligné, alors que les tensions entre sunnites et chiites sont à leur comble au Liban, divisé sur le conflit syrien. "Ces groupes veulent mener le Liban vers la destruction, vers la guerre civile", a-t-il ajouté.

Lors de son allocution, prononcée à l'occasion du septième anniversaire de la fin de la guerre avec Israël en 2006, il a également qualifié les événements de la veille de "massacre terroriste". L’attentat, survenu dans une banlieue de Beyrouth, a fait 22 morts et plus de 300 blessés.

"J’irai moi-même me battre en Syrie s’il le faut"

Plus tôt dans la journée, le ministère de la Défense libanais avait signalé que les services de renseignement militaires avaient identifié un réseau de sept Libanais, soupçonnés d’avoir piégé les voitures qui ont explosé le 15 août. Selon le ministère, ce groupe a également préparé un premier attentat le 9 juillet à Bir el-Abed, bastion du Hezbollah, qui avait fait une cinquantaine de blessés.

Allié indéfectible du président syrien Bachar al-Assad, le leader chiite s’est dit prêt à aller personnellement combattre ces mêmes extrémistes musulmans. "Si dans la bataille contre ces terroristes takfiri il le faut, j'irai moi-même en Syrie ; le Hezbollah et moi-même nous irons en Syrie."

Et de marteler : "Si, en tuant nos enfants, nos femmes et des innocents, en détruisant nos quartiers, vous pensez que nous allons faire marche arrière (concernant le soutien au régime), vous vous trompez."

avec dépêches

 

Première publication : 16/08/2013

  • LIBAN

    Attentat meurtrier dans le fief du Hezbollah à Beyrouth

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le Hezbollah revendique l'attaque du 7 août contre des soldats israéliens

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens qui fuient la Syrie ne sont plus les bienvenus au Liban

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)