Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentat de Beyrouth : le Hezbollah prêt à combattre les "terroristes" en Syrie

© AFP | Hassan Nasrallah

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2013

Hassan Nasrallah a accusé vendredi les extrémistes musulmans d’être responsables de l’attentat de la veille dans son fief à Beyrouth. Il a également réaffirmé son soutien au régime syrien.

Dans un discours diffusé sur un écran géant devant des milliers de ses partisans, le chef du Hezbollah libanais chiite, Hassan Nasrallah a pointé du doigt vendredi des groupes extrémistes musulmans qui, selon lui, sont responsables de l’attentat meurtrier qui a dévasté un des fiefs de son parti jeudi 15 août à Beyrouth.

"Concernant l'attentat d'hier (jeudi), il est très probable que tous les indices mènent à ces groupes takfiri bien connus", a-t-il lancé, estimant que ces derniers "sont à la solde d'Israël et de ses alliés".

"Ceux là ne sont pas des sunnites, ce sont des assassins", a-t-il toutefois souligné, alors que les tensions entre sunnites et chiites sont à leur comble au Liban, divisé sur le conflit syrien. "Ces groupes veulent mener le Liban vers la destruction, vers la guerre civile", a-t-il ajouté.

Lors de son allocution, prononcée à l'occasion du septième anniversaire de la fin de la guerre avec Israël en 2006, il a également qualifié les événements de la veille de "massacre terroriste". L’attentat, survenu dans une banlieue de Beyrouth, a fait 22 morts et plus de 300 blessés.

"J’irai moi-même me battre en Syrie s’il le faut"

Plus tôt dans la journée, le ministère de la Défense libanais avait signalé que les services de renseignement militaires avaient identifié un réseau de sept Libanais, soupçonnés d’avoir piégé les voitures qui ont explosé le 15 août. Selon le ministère, ce groupe a également préparé un premier attentat le 9 juillet à Bir el-Abed, bastion du Hezbollah, qui avait fait une cinquantaine de blessés.

Allié indéfectible du président syrien Bachar al-Assad, le leader chiite s’est dit prêt à aller personnellement combattre ces mêmes extrémistes musulmans. "Si dans la bataille contre ces terroristes takfiri il le faut, j'irai moi-même en Syrie ; le Hezbollah et moi-même nous irons en Syrie."

Et de marteler : "Si, en tuant nos enfants, nos femmes et des innocents, en détruisant nos quartiers, vous pensez que nous allons faire marche arrière (concernant le soutien au régime), vous vous trompez."

avec dépêches

 

Première publication : 16/08/2013

  • LIBAN

    Attentat meurtrier dans le fief du Hezbollah à Beyrouth

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le Hezbollah revendique l'attaque du 7 août contre des soldats israéliens

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens qui fuient la Syrie ne sont plus les bienvenus au Liban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)