Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

SPORT

Mondiaux d'athlétisme : Murielle Ahouré décroche l'argent sur 200 m

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2013

Après avoir terminé à la 2e place du 100 m, l'Ivoirienne Murielle Ahouré a récidivé sur le 200 m en décrochant sa deuxième médaille d'argent. Elle a terminé la course juste derrière l'intouchable Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce.

La sprinteuse ivoirienne Murielle Ahouré a largement rempli son contrat. Elle termine les championnats du monde d'athlétisme organisés à Moscou avec deux médailles d'argent. Après être arrivée à la deuxième place sur le 100 m, lundi 12 août, juste derrière la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, elle a récidivé vendredi 16 août en finale du 200 m.

La "Usain Bolt au féminin" Shelly-Ann Fraser-Pryce a réalisé le doublé en 22"17 devant Murielle Ahouré (22"32) et la Nigérianne Blessing Okagbare (22"32 également). La grande favorite de l'épreuve l'Américaine Allyson Felix n'a en revanche pas terminé sa course, victime d'une blessure à la jambe droite dans le virage. Elle a quitté la piste dans les bras de son frère et manager. En cas de victoire, elle aurait pu devenir l'athlète la plus titrée avec neuf titres mondiaux.

Mo Farah double la mise

Déjà vainqueur sur le 10 000 m samedi, le Britannique d'origine somalienne Mo Farah a conservé son titre sur le 5 000 m.

Il a devancé en 13'26"98, le jeune Éthiopien Hagos Gebrhiwet (13'27"26) et le Kenyan Isiah Koech (13'27"26 également).

Le double champion olympique en 2012, devant son public à Londres, égale avec cette nouvelle performance l'Éthiopien Kenenisa Bekele, vainqueur en 2008 (JO de Pékin) et 2009 (Mondiaux de Berlin).

"C'est quelque chose pour laquelle j'ai travaillé très dur. C'était plus dur que l'an dernier, mais j'ai une super équipe (d'entraînement). Je n'aurais jamais réussi sans eux", a déclaré Mo Farah après sa victoire.

"J'ai pensé à mes enfants, de qui j'ai été très éloigné depuis si longtemps. Les jumeaux ne m'ont pas reconnu, j'ai été loin si longtemps et eux grandissent tellement vite", a-t-il ajouté. Ses enfants sont nés peu après son double sacre aux Jeux de Londres.

"Il y avait beaucoup de pression mais j'ai aimé ça et je suis fier de faire flotter l'Union Jack (le drapeau britannique)".


Avec dépêches

Première publication : 16/08/2013

  • ATHLÉTISME

    L'Ivoirienne Murielle Ahouré vice-championne du monde du 100 m à Moscou

    En savoir plus

  • ATHLETISME

    Mondiaux d'athlétisme : le Français Mekhissi bute encore contre les Kényans

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mondiaux d'athlétisme : Murielle Ahouré, la flèche ivoirienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)