Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Mort de Jacques Vergès : "Il nous ferait à tous un immense bras d'honneur"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2013

Le très controversé Jacques Vergès, avocat de l'indéfendable et des causes perdues est décédé jeudi à l'âge de 88 ans. La profession, très divisée sur l'avocat qu'il fut, évoque sa mémoire et salue son courage.

Le monde de la justice française a rendu hommage à la mémoire de Jacques Vergès, décédé jeudi 15 août des suites d’un arrêt cardiaque à 88 ans. Ses pairs ont salué son courage et son professionnalisme.

Le président du Conseil national des barreaux, Christian Charrière-Bournazel, a évoqué un "très brillant avocat", "courageux" et "indépendant". "Un avocat, ce n'est pas un mercenaire, c'est un chevalier, et Jacques Vergès était un chevalier", a-t-il assuré.



Un géant du barreau

Me Olivier Morice a décrit à l'AFP Jacques Vergès comme un "immense avocat qui n'a jamais manqué de courage et qui restera dans l'histoire".

"Cela a été une chance incroyable", a déclaré à l'AFP, Isabelle Coutant-Peyre, avocate de Carlos, qui avait débuté en 1981 à son côté. "Il avait une vision politique exemplaire du métier d'avocat et une expérience unique dans les grandes luttes du XXe siècle".

"Il n'y a pas beaucoup de géants au barreau, mais lui incontestablement en était un", avec "une période glorieuse quand il défendait le FLN algérien et une moins glorieuse quand il a commencé à défendre des mouvances terroristes comme la bande à Baader", a jugé l'avocat Georges Kiejman.

Vergès "n’a jamais été un modèle"

Quelques bémols tout de même à tous ces éloges. Gilbert Collard, député FN, s’est contenté de déclarer : "Quand il défendait Klaus Barbie, j'étais du côté des parties civiles. J'étais du bon côté, il était du mauvais, mais c'est ce qui fait la démocratie".

Me Alain Jakubowicz, qui représentait le Consistoire israélite de France devant la cour d'assises de Lyon lors du procès Barbie en 1987 s’est montré moins diplomate. Jacques Vergès "n'a jamais été un modèle d'avocat". Et d’ajouter, "j'ai passé plusieurs mois à ses côtés lors du procès Barbie, il ne m'a jamais adressé la parole et il a été parfaitement odieux, il a tenu des propos inqualifiables", lors de ce procès. "Je ne suis pas surpris des propos laudateurs à son sujet, mais je pense que s'il pouvait lire et entendre ce qu'on dit de lui aujourd'hui, il nous ferait à tous un immense bras d'honneur", a-t-il poursuivi. "C'est un homme qui s'est amusé de la vie, il n'en avait rien à foutre des peuples opprimés, ce qui comptait c'était lui" a-t-il enfin conclu.

"Il est plus exact de qualifier Jacques Vergès de ‘personnage’ que d'avocat, compte tenu des méthodes de défense très controversées qu'il avait adopté depuis le procès Barbie", a expliqué à l'AFP Me Patrick Klugman, parlant d'un "immense acteur qui s'est servi de sa robe d'avocat pour illustrer les rôles qu'il s'était lui même distribués".

Me Alain Lévy, avocat de la Fédération nationale des déportés et internés s'est "étonné des louanges entendues ce matin". "Il y a quelque chose que je n'entends pas: il s'est servi des procès comme une tribune politique pour défendre ses idées. Il s'est servi du procès Barbie pour faire le procès de la colonisation", a estimé Me Lévy.

Me Serge Klarsfeld avait mis en cause en termes virulents Jacques Vergès à l'occasion du procès de l'ancien chef de la Gestapo de Lyon, déclarant notamment: "Barbie est un tueur de Juifs, Vergès défend les tueurs de Juifs". Interrogé par l'AFP vendredi, il s'est contenté de dire : "J'ai dit suffisamment mon hostilité à Jacques Vergès de son vivant et je m'abstiendrai de parler au moment de sa mort".

 

 

Avec dépêches

 

Première publication : 16/08/2013

  • FRANCE

    Jacques Vergès, l'avocat des indéfendables, est mort

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Dumas et Vergès, deux "sorciers blancs" dans l'imbroglio ivoirien

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)