Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

McDo en Russie : scandale sanitaire ou pression politique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

SPORT

Élections législatives : la gauche allemande ne s'avoue pas vaincue

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2013

A cinq semaines des législatives, le Parti social démocrate allemand (SPD) tente de relancer sa campagne en célébrant ses 150 ans. Ses adversaires conservateurs sont en tête dans les sondages, mais Angela Merkel redoute un excès de confiance.

Distancés dans les sondages par les conservateurs de la chancelière allemande Angela Merkel (CDU) à cinq semaines des élections législatives, les sociaux démocrates (SPD) ont mobilisé leurs électeurs à l’occasion des 150 ans de leur parti. Quelque 200 000 personnes se sont rassemblées à Berlin devant la Porte de Brandebourg pour une grande "fête de l’Allemagne".

Le candidat du SPD Peer Steinbrück a voulu donner un nouvel élan à sa campagne en promettant une Allemagne plus juste et en critiquant ouvertement la chancelière qui, selon lui, "administre" le pays mais le "façonne pas politiquement". "Liberté, justice, solidarité. C’est pour ces valeurs que je veux être chancelier", a-t-il déclaré devant la foule lors d’un discours de 40 minutes.

Il a notamment promis d’instaurer un salaire minimum généralisé dans le pays. "C’est non seulement plus juste socialement, mais cela fait sens économiquement, puisque cela crée du pouvoir d’achat", a expliqué Peer Steinbrück, qui était ministre des Finances d’Angela Merkel dans la grande coalition conservateurs-SPD de 2005 à 2009.

Malgré cette ambiance de fête, les élections s’annoncent compliquées pour le SPD. Selon le dernier sondage paru vendredi, les sociaux démocrates n’obtiendraient que 25% des voix lors du scrutin du 22 septembre, contre 41% pour la CDU.

Rien n’est joué pour Angela Merkel

Donnée déjà vainqueur, Angela Merkel a pourtant mis ses partisans en garde contre tout excès d’optimisme. "Ceux qui pensent que cette élection est d’ores et déjà jouée et que Merkel restera chancelière quoi qu’il arrive pourraient vivre un réveil difficile après la fermeture des bureaux de vote", a-t-elle déclaré lors d’un meeting électoral à Cloppenburg, en Basse-Saxe, un land où la CDU été évincé du pouvoir par le SPD et les Verts (Grünen) lors d’une élection régionale en janvier.

"Ceux qui pensent que cette élection est déjà gagnée pourraientt se réveiller dans une Allemagne dotée d’un gouvernement dont ferait partie Die Linke", a-t-elle ajoutée en faisant référence à une éventuelle alliance de la gauche incluant le parti Die Linke, situé "à la gauche de la gauche".

Le SPD n’a pas encore évoqué la possibilité d’une telle coalition, mais selon un sondage publié en fin de semaine, un éventuel bloc SPD/Grünen /Linke atteindrait 46 % des intentions de vote et rivaliserait avec une alliance entre la CDU et les libéraux du FDP, créditée du même score.

Avec dépêches

Première publication : 18/08/2013

  • ALLEMAGNE

    Angela Merkel se dévoile sur Internet

    En savoir plus

  • 150 ans du SPD allemand : Hollande fait l'éloge des réformes Schröder

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Hollande sous le feu des critiques des partis politiques allemands

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)