Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang consent aux retrouvailles des familles séparées par la guerre

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2013

Pyongyang a accepté de reprendre avec Séoul le programme de réunions des familles séparées par la guerre de Corée. Quelque 72 000 Sud-Coréens attendent de revoir leurs proches résidant au nord de la frontière depuis la fin du conflit en 1953.

La Corée du Nord a accepté, dimanche 18 août, la proposition de Séoul de reprendre les réunions des familles séparées par la guerre de Corée, il y a 60 ans, a indiqué l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Pyongyang est disposé à organiser des retrouvailles pendant la fête traditionnelle de l'automne, qui tombe cette année le 19 septembre, a ajouté le comité pour la réunification pacifique de la Corée, cité par KCNA. Les Nord-Coréens proposent que les réunions se tiennent au mont Kumgang, un site prisé par les touristes. Ils ont également proposé une deuxième réunion, par lien vidéo cette fois, le 4 octobre, date anniversaire du sommet intercoréen de 2007, selon KCNA.

Des millions de Coréens séparés

Des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches à la fin de cette guerre (1950-53), certains se trouvant au nord et d'autres au sud de la frontière infranchissable qui coupe en deux la péninsule depuis 1953. Les dernières rencontres entre proches, organisées sous la tutelle de la Croix-Rouge, ont eu lieu en 2010.

Quelque 72 000 Sud-Coréens, dont la moitié ont plus de 80 ans, attendent de revoir leurs proches, résidant au nord de la frontière et dans l'impossibilité de quitter leur pays, même ponctuellement. Mais seules quelques centaines de personnes participent à chaque série de rencontres.

La semaine dernière, Séoul avait engagé Pyongyang à reprendre ces réunions. Après des mois de très vives tensions, les deux voisins et ennemis tentent de reprendre le dialogue. Ils viennent ainsi de se mettre d'accord pour la réouverture du site industriel inter-coréen de Kaesong, fermé par Pyongyang en avril dernier.

La tension avait brusquement grimpé sur la péninsule à la fin de 2012, après un tir de fusée réussi, puis un troisième essai nucléaire réalisé par Pyongyang, qui avaient entraîné un nouveau train de sanctions internationales.

Avec dépêches

Première publication : 18/08/2013

  • DIPLOMATIE

    Péninsule coréenne : le complexe industriel de Kaesong va rouvrir

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Guerre de Corée : Pyongyang célèbre les 60 ans de l'armistice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)