Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang consent aux retrouvailles des familles séparées par la guerre

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2013

Pyongyang a accepté de reprendre avec Séoul le programme de réunions des familles séparées par la guerre de Corée. Quelque 72 000 Sud-Coréens attendent de revoir leurs proches résidant au nord de la frontière depuis la fin du conflit en 1953.

La Corée du Nord a accepté, dimanche 18 août, la proposition de Séoul de reprendre les réunions des familles séparées par la guerre de Corée, il y a 60 ans, a indiqué l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Pyongyang est disposé à organiser des retrouvailles pendant la fête traditionnelle de l'automne, qui tombe cette année le 19 septembre, a ajouté le comité pour la réunification pacifique de la Corée, cité par KCNA. Les Nord-Coréens proposent que les réunions se tiennent au mont Kumgang, un site prisé par les touristes. Ils ont également proposé une deuxième réunion, par lien vidéo cette fois, le 4 octobre, date anniversaire du sommet intercoréen de 2007, selon KCNA.

Des millions de Coréens séparés

Des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches à la fin de cette guerre (1950-53), certains se trouvant au nord et d'autres au sud de la frontière infranchissable qui coupe en deux la péninsule depuis 1953. Les dernières rencontres entre proches, organisées sous la tutelle de la Croix-Rouge, ont eu lieu en 2010.

Quelque 72 000 Sud-Coréens, dont la moitié ont plus de 80 ans, attendent de revoir leurs proches, résidant au nord de la frontière et dans l'impossibilité de quitter leur pays, même ponctuellement. Mais seules quelques centaines de personnes participent à chaque série de rencontres.

La semaine dernière, Séoul avait engagé Pyongyang à reprendre ces réunions. Après des mois de très vives tensions, les deux voisins et ennemis tentent de reprendre le dialogue. Ils viennent ainsi de se mettre d'accord pour la réouverture du site industriel inter-coréen de Kaesong, fermé par Pyongyang en avril dernier.

La tension avait brusquement grimpé sur la péninsule à la fin de 2012, après un tir de fusée réussi, puis un troisième essai nucléaire réalisé par Pyongyang, qui avaient entraîné un nouveau train de sanctions internationales.

Avec dépêches

Première publication : 18/08/2013

  • DIPLOMATIE

    Péninsule coréenne : le complexe industriel de Kaesong va rouvrir

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Guerre de Corée : Pyongyang célèbre les 60 ans de l'armistice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)