Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

EUROPE

Les djihadistes belges en Syrie privés d’aides sociales

© AFP | Archives

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 19/08/2013

Deux villes flamandes ont décidé de frapper de présumés djihadistes Belges, partis combattre en Syrie aux côtés des rebelles, au porte-monnaie. Ils ont été supprimés des registres communaux et privés de leurs prestations sociales.

Les djihadistes belges qui partent combattre les troupes de Bachar al-Assad en Syrie sont dans le collimateur de l’administration. Selon les médias belges en date du 19 août, les villes d’Anvers et de Vilvoorde ont supprimé de leurs listes 29 bénéficiaires de prestations sociales partis sur le front syrien. Et ce, au motif qu’ils ne résidaient plus à leur adresse officielle. L’enquête menée par les autorités communales ayant démontré que ces derniers franchissaient la frontière syrienne pour effectuer des retraits d’argent dans une banque en Turquie.

En outre, l'épouse d’un des djihadistes présumés a vu son revenu d'intégration, d’un montant de 1 000 euros, suspendu par le Centre public d’aide sociale (CPAS) de la ville d’Anvers. Saïd M'Nari, l’époux, qui aurait quitté la Belgique en mai pour aller combattre en Syrie, est membre de Sharia4Belgium. Ce groupe islamiste radical dissous, qualifié de groupe terroriste par le parquet d'Anvers, est accusé par Interpol d’envoyer des combattants en Syrie. Toutefois, officiellement, madame M’Nari a été sanctionnée pour avoir déclaré ne pas être à la recherche d'un emploi.

Trente-trois djihadistes en Syrie originaires d'Anvers et de Vilvoorde

Le quotidien flamand "De Standaard" explique, dans son édition du 19 août, que ces derniers mois, la police et les services de renseignement belges ont constaté que des concitoyens partis combattre aux côtés des rebelles syriens continuaient de percevoir des allocations. Or le bourgmestre d'Anvers, Bart de Wever, président du parti indépendantiste flamand N-VA, avait menacé au cours du mois de juin de sanctionner ces allocataires.

"Il serait injuste que ces personnes bénéficient de leurs droits sociaux et utilisent, par exemple, leurs allocations de chômage pour financer leur combat en Syrie", déclarait-il à l’époque, selon des propos rapportés par le site de la radiotélévision flamande VRT. En plus d’être privés de leurs droits sociaux, ces ressortissants belges seront poursuivis en justice en cas de retour au pays, avait précisé Bart de Wever.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement belge tente de lutter contre cette filière de recrutement de djihadistes. Ainsi, le ministère de l’Intérieur avait formé au cours du mois de mars une "task force" chargée de surveiller la situation des Belges partis rejoindre les rebelles syriens et de prévenir leurs départs.

En avril, le parquet fédéral avait indiqué avoir connaissance de la présence en Syrie de 33 djihadistes originaires d'Anvers et de Vilvoorde, quasiment tous liés à Sharia4Belgium. Fin juillet, le cas d’une jeune fille de 16 ans partie en Syrie pour y épouser un combattant rebelle avait également été signalé. Elle était entrée en contact avec des islamistes radicaux via Internet.

 

Première publication : 19/08/2013

  • SYRIE

    L'armée régulière syrienne reprend le contrôle du fief de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les inspecteurs de l'ONU sont à Damas pour enquêter sur les armes chimiques

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : 62 rebelles tués dans une embuscade tendue par les forces d'Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)