Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

Asie - pacifique

Premiers mariages homosexuels célébrés en Nouvelle-Zélande

© AFP | Jess Ives et Rachel Briscoe à Rotorua le 19 août 2013

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/08/2013

Après avoir légalisé le mariage homosexuel en avril dernier, la Nouvelle-Zélande a célébré lundi les premières unions de couples de même sexe. C'est le premier pays à autoriser le mariage homosexuel dans la région Asie-Pacifique.

Les premiers mariages homosexuels ont été célébrés lundi 19 août en Nouvelle-Zélande, 14e pays au monde à autoriser l’union entre deux personnes de même sexe et le premier en Asie-Pacifique.

"D'immenses félicitations aux heureux couples qui se sont passé la bague au doigt aujourd'hui. L'égalité dans le mariage est enfin arrivée en Nouvelle-Zélande", s'est félicité Conrad Reyners, de l'association Campagne pour l'égalité dans le mariage.

Les premières célébrations ne sont pourtant pas du goût de tous. "Un acte arrogant de vandalisme dans le domaine des mœurs", s'est indignée pour sa part l'association Family First (la famille d'abord), qui s'était vivement opposée au vote de la loi, en avril dernier.

Les avis sur le mariage gay sont très partagés au sein des communautés religieuses néo-zélandaises.

L'Église catholique est opposée au mariage gay tandis que les Anglicans, les Presbytériens, les Baptistes et les Méthodistes restent divisés sur la question. "C'est l'histoire en train de se faire", a déclaré le révérend Matt Tittle, de l'Église unitaire à Auckland, après avoir célébré l'union de Tash Vitali, 37 ans et Mel Ray, 29 ans. "Espérons que cela aidera d'autres pays à faire de même et à montrer aux Néo-Zélandais que tout le monde est digne de se marier, quelle que soit la personne qu'on aime".

L'Église anglicane a tout de même demandé à ses pasteurs de ne pas conduire de mariage entre des personnes de même sexe jusqu'au synode prévu pour 2014, qui doit se pencher sur le sujet.

Le pays va mener des campagnes auprès de la communauté gay à l'étranger. "Les Néo-Zélandais sont des gens incroyablement tolérants pour les personnes dotées d'un style de vie différent et je suis certain que le secteur (du tourisme) va saisir cette opportunité", a déclaré le directeur de l'Office de tourisme Kevin Bowler à la télévision TV3.

"Nous n'avons pas de cornes sur la tête, nous ne sommes pas des monstres, il n'y a rien à craindre de l'égalité dans le mariage", a déclaré après la cérémonie conduite au Te Papa, le musée national, Paul McCarthy, un Australien venu se marier à Wellington.

Son vote -à une large majorité- en Nouvelle-Zélande, pays pourtant conservateur, avait été salué par un chant maori repris par les députés et par un discours empreint d'émotion et d'humour d'un parlementaire conservateur.

Le pays a décriminalisé l'homosexualité en 1986 et autorisé les unions civiles entre personnes de même sexe en 2005.

Avec dépêches

Première publication : 19/08/2013

  • SOCIÉTÉ

    L'Angleterre et le Pays de Galles adoptent la loi autorisant le mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La Douma vote un texte interdisant l'adoption par les couples gays étrangers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)