Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Naufrage au large de l'Australie : les 106 passagers sont saufs

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2013

Un bateau sur le point de couler au large de l'île Christmas, non loin des côtes australiennes, a été secouru mardi. Les 106 passagers présents à bord, tous des demandeurs d'asile, ont pu être sauvés.

Les secours ont récupéré 106 personnes qui se trouvaient à bord d'un navire transportant des demandeurs d'asile et qui a coulé mardi au large de l'île de Christmas, territoire australien au milieu de l'Océan indien.

Le bateau transportait environ 105 personnes, selon les premières informations de l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), qui n'a pas précisé si tous les passagers et membres d'équipage avaient été secourus.

Elle a simplement indiqué que l'opération de sauvetage se poursuivait.

"Le navire flottait, tout en étant submergé en partie. Beaucoup de gens étaient à l'eau", a déclaré l'AMSA, qui avait reçu un appel à l'aide dans la matinée, lancé par téléphone par une personne à bord. Un bateau de secours, un avion des douanes et un navire de la marine marchande s'étaient rendus sur place.

"Vers 15H30 (05H30 GMT), le Parramata avait récupéré 106 personnes", a précisé l'ASMA.

Le sujet des demandeurs d'asile, arrivant à bord d'embarcations de fortune, est extrêmement sensible en Australie. Selon les chiffres officiels, depuis début 2013, 18.000 ont posé le pied sur le rivage australien, souvent à l'île Christmas.

En juillet, le gouvernement travailliste a fermé les portes du pays aux migrants clandestins, qui, s'ils parviennent à mettre le pied en Australie, sont désormais expulsés vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les migrants dont les demandes seront déboutées devront retourner chez eux ou seront expulsés vers des pays tiers.

Les annonces du gouvernement avaient été vivement critiquées par les organisations de défense des droits de l'Homme, qui y voient surtout du populisme, avant les élections générales du 7 septembre.

Le Premier ministre Kevin Rudd arguait que ce tour de vis migratoire était censé couper le robinet des passeurs clandestins.

Les immigrants, kurdes, iraniens ou irakiens pour la plupart, embarquent en général depuis l'Indonésie à bord de bateaux souvent surchargés et en mauvais état, pour tenter de rejoindre l'Australie et d'y demander le statut de réfugié.

Des centaines se sont noyés lors de ces voyages à haut risque, au cours des dernières années.

Coïncidence, ce mardi démarrait à Jakarta une réunion des ministres des Affaires étrangères Bob Carr et de l'Immigration Tony Burke avec des ministres et hauts responsables iraniens, afghans, sri-lankais et indonésiens sur le trafic d'êtres humains et les passeurs de clandestins.

L'île de Christmas avait été le théâtre d'un terrible naufrage en décembre 2010. Une embarcation transportant aussi des immigrants, venus d'Irak et d'Iran, s'était fracassée contre les rochers de la côte découpée, dans une mer déchaînée. Le nombre exact de victimes n'a jamais été connu mais il est estimé à une cinquantaine.

La plus grande catastrophe date de 2001: un bateau transportant 353 immigrants vers l'Australie avait coulé au large de l'Indonésie. Personne n'avait survécu.

AFP

Première publication : 20/08/2013

  • AUSTRALIE

    Un navire avec 150 passagers à bord chavire au large de l'Australie

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Au moins 27 morts dans le naufrage d'un navire de réfugiés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)