Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Mondiaux de Moscou: le baiser des athlètes n'était pas un acte militant

© FRANCE 24 avec agence

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2013

Le baiser de deux athlètes russes, échangé samedi sur le podium des Mondiaux d'athlétisme à Moscou, a fait l'objet de nombreuses interprétations. Certains y ont vu un signe de protestation contre une loi russe "anti-gay".

Rien de politique dans le baiser échangé entre les deux athlètes russes samedi dernier. Ksenia Ryzhova et Yulia Gushchina, les deux médaillées d'or du relais 4x400 mètres dames qui se sont embrassées sur la bouche sur le podium des Mondiaux d'athlétisme de Moscou, ont démenti toute velléité militante, coupant ainsi court aux interprétations les plus diverses.

Des militants et des médias ont interprété ce "french kiss", dont l'image a fait le tour du monde, comme un geste de soutien à la communauté homosexuelle contre la loi promulguée en juin par le président russe Vladimir Poutine, très critiquée par des défenseurs des droits de l'Homme.

"Nous sommes toutes les deux mariées"

Selon les deux femmes, il s’agissait du traditionnel baiser russe bien loin d’un acte d'opposition au président Vladimir Poutine. "Yulia et moi sommes toutes les deux mariées et nous n'avons aucune autre relation. Nous nous entraînons ensemble depuis huit ans et nous sommes devenues de très bonnes amies", a déclaré Ksenia Ryzhova.

Cet échange de baiser intervient en pleine controverse sur la loi russe réprimant la "propagande" homosexuelle devant mineurs. Une polémique également alimentée par les propos de la tsarine de la perche russe, Yelena Isinbayeva, qui avait notamment déclaré pendant les Mondiaux, qu'en Russie "nous nous considérons comme des gens normaux où des garçons sont avec des filles, et des filles avec des garçons". La sportive est par la suite revenu sur ses déclarations, arguant d'un problème de traduction.

La "tsarine" de la perche, Yelena Isinbayeva, s'était attirée les foudres des défenseurs des droits des gays en condamnant l'homosexualité, lors d’une conférence de presse. Vendredi dernier, l'athlète russe est revenue sur ses déclarations, prétextant un problème de traduction.

Le président de la Fédération russe d'athlétisme, Valentin Balakhnichev, avait été un des rares responsables russes à critiquer la perchiste, estimant que "des sportifs de ce niveau devaient réfléchir à ce qu'ils disent".

Avec dépêches

Première publication : 20/08/2013

  • JEUX OLYMPIQUES DE SOTCHI

    L'athlète russe Isinbayeva sur les gays : "J'ai été mal comprise"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES DE SOTCHI

    L'athlète russe Isinbayeva sur les gays : "Les hommes vivent avec les femmes"

    En savoir plus

  • MONDIAUX D'ATHLÉTISME

    À Moscou, une athlète suédoise contrainte de dissimuler son soutien à la cause gay

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)