Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Kurdistan irakien tente de limiter l'afflux de réfugiés syriens

© Capture d'écran

Vidéo par Anna MOREAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2013

Depuis le 15 août, plus de 30 000 Syriens ont fui vers le Kurdistan irakien. Un afflux tel que les autorités ont décidé de limiter à 3 000 le nombre de réfugiés syriens qui peuvent entrer chaque jour sur le territoire.

Le Kurdistan irakien fait face à un afflux de réfugiés sans précédent. Depuis le 15 août, plus de 30 000 Syriens sont entrés dans le nord de l’Irak pour fuir les combats en Syrie qui se sont intensifiés entre les milices kurdes et les djihadistes. Face à cette vague, le Kurdistan irakien a même décidé le 20 août de fixer à 3 000 par jour le nombre de réfugiés pouvant traverser la frontière.

"Nous venons de Kameshli, cela nous a pris trois jours pour arriver ici. Nous fuyons cette vie sous les balles, sans argent, qui affecte des milliers de personnes innocentes", témoigne ainsi Biruz Rashid, un réfugié syrien qui vient juste de traverser le pont qui relie la Syrie au Kurdistan irakien. "Nous n'avions pas d'autres choix que de partir, on ne peut pas travailler là-bas", raconte pour sa part Reivan Farco.

Les affrontements de l’autre coté de la frontière ont principalement lieu dans la ville syrienne de Ras al-Aïn. Les combattants du Front al-Nosra lié à Al-Qaïda multiplient les offensives pour reprendre ce point stratégique qu’ils ont perdu le mois dernier. Selon les Kurdes, ces djihadistes exercent des pressions sur la population. Ils s’en seraient notamment pris aux personnes refusant de faire le jeûne du ramadan ainsi qu’aux femmes ne portant pas le voile.

Le Kurdistan syrien contre le califat d'al-Nosra

"Il y a deux raisons pour lesquelles les djihadistes combattent les Kurdes. La principale raison est la volonté d'imposer la loi islamique à une population kurde qui est plutôt laïque. La deuxième raison est que ces groupes refusent toute forme d'indépendance ou d'autonomie quelle qu'elle soit ", explique Berzan Isso, spécialiste de la question kurde.

Ces offensives du Front al-Nosra pourrait s’inscrire dans un objectif plus global. Avec ses alliés irakiens, le groupe djihadiste aurait en effet un projet de "califat" à cheval sur l'Irak et la Syrie. Mais face à eux, la communauté kurde, qui représente environ 10% de la population syrienne, a d’autres projets. Elle compte bien installer dans cette région, qu’elle contrôle depuis un an, un Kurdistan syrien à l’image de son voisin irakien.
Désormais mobilisés contre les groupes djihadistes, les Kurdes de Syrie ne souhaitent pas davantage se rapprocher du Conseil national syrien, qui lui, refuse catégoriquement, de leur accorder un état autonome.
 

Première publication : 20/08/2013

  • CRISE HUMANITAIRE

    Près de 6 000 personnes fuient chaque jour les combats en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les civils kurdes, victimes collatérales des divisions de l'opposition syrienne

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Reportage : des réfugiés syriens fuient la Turquie… pour rentrer en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)