Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

  • En direct : Hollande annonce des frappes aériennes en Irak dans un délai "court"

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

SPORT

US Open : Maria Sharapova renonce à devenir Maria Sugarpova

© www.sugarpova.com

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2013

Le "Times" avait annoncé que Maria Sharapova voulait changer de nom de famille pour prendre celui de Sugarpova le temps du tournoi de l'US Open pour célébrer l’anniversaire de sa marque de bonbons. Mais la joueuse a dû renoncer au projet.

Numéro trois mondial, Maria Sharapova n’est pas seulement une championne sur les courts de tennis mais aussi sur le terrain du marketing. La joueuse russe s’est offert une bonne publicité toute la journée dans les médias. Lancée par le "Times", une rumeur annonçait mardi 20 août que la finaliste du dernier tournoi de Roland-Garros avait demandé à la Cour suprême de Floride, État où elle réside aux États-Unis, l’autorisation de changer de nom. Selon le quotidien britannique, elle souhaitait prendre celui de Maria Sugarpova le temps de l’US Open (26 août au 9 septembre) pour fêter le premier anniversaire de sa marque de bonbons du même nom.
 
Cette nouvelle a finalement été démentie par l'agent de la joueuse sur le site sportif américain ESPN. Max Eisenbud a expliqué que la tsarine du tennis avait effectivement eu ce projet mais qu’elle y avait finalement renoncée en raison des difficultés administratives : "Maria pousse son équipe à trouver des idées originales pour faire connaître Sugarpova, mais on s'est rendu compte qu'il faudrait changer toute son identification alors qu'elle part au Japon et en Chine après l'US Open donc ça allait être vraiment très compliqué".
 
Sportive la mieux payée au monde
 
Comme le rapporte le site de Russia Today, Maria Sharapova a investi 500 000 dollars dans Sugarpova et a déjà vendu plus de 1,5 million de sachets de friandise. "Je voulais vraiment avoir un projet du début à la fin, je voulais y prendre part à 100 %", avait-elle expliqué à Bloomberg lors du lancement. Habile femme d’affaires, la tenniswoman de 26 ans est devenue la sportive la mieux payée au monde selon le magazine "Forbes" avec plus de 29 millions de dollars accumulés entre 2012 et 2013.
 
Si son projet avait abouti, la star du tennis n’aurait pas été la première sportive à changer de nom. En 2011, le basketteur Ron Artest, connu pour ses bagarres sur les terrains, a demandé avec succès à une cour d’appel de Los Angeles et à la NBA de porter le nom de Metta World Peace pour des raisons personnelles. Le joueur de football américain Chad Johnson avait aussi brièvement pris le nom de Ochocinco de 2008 à 2012 en hommage au numéro 85 qu’il arborait avec les Bengals de Cincinnati.

 

Première publication : 20/08/2013

  • TENNIS

    Roland-Garros : Serena Williams et Maria Sharapova s'envolent vers la finale

    En savoir plus

  • JO - TENNIS

    Serena Williams décroche l'or en crucifiant Maria Sharapova

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS

    Finale dames : Sharapova ajoute la Coupe Suzanne-Lenglen à son palmarès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)