Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : rencontre avec ces jeunes qui ont choisi de voter FN

En savoir plus

À L’AFFICHE !

China Moses : retour d'une princesse du swing

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : Londres officialisera sa demande de divorce le 29 mars

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Référendum constitutionnel : la diaspora turque en Allemagne à l'heure du vote

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les mensonges des passeurs et une rivière ivoirienne polluée par l'orpaillage

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Thomas Friedman : "Le problème de Donald Trump, c'est qu'il n'est pas très malin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 21/08/2013

"Dans les camps de Corée du Nord, l'enfer"

© France 24

Presse internationale, Mercredi 21 août 2013. Au menu de la presse internationale ce matin, le procès de Pervez Musharraf au Pakistan, l’embarras de Washington face aux généraux égyptiens, et des témoignages venus de Corée du Nord.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale au Pakistan, où l'ancien président Pervez Musharraf a été formellement accusé, hier, du meurtre de sa rivale Benazir Bhutto, assassinée en 2007 en plein rassemblement politique.
 
D’après The Guardian, il y aurait peu de choses à attendre de son procès, car il sera difficile, d’après le journal, d’apporter les preuves de son implication dans la mort de Benazir Bhutto, même si un rapport de l’ONU fait apparaître clairement qu’il a manqué à ses devoirs en ne la faisant pas suffisamment protéger. The Guardian explique qu’il sera en revanche plus facile pour la justice pakistanaise de démontrer que le général n’a pas respecté la constitution en imposant l'état d'urgence en 2007.
 
Au moment de la mort de Benazir Bhutto, rappelle le journal pakistanais Dawn, Pervez Musharraf avait accusé le chef des talibans pakistanais, Baitullah Mehsud. Mais le chef taliban, qui a depuis été tué par un tir de drone américain, avait toujours nié toute implication dans cet assassinat. C’est une hypothèse en laquelle le responsable de l’enquête de l’ONU ne croit pas non plus, d’après Dawn, qui raconte que  le chef de l’armée pakistanaise a toujours estimé cette hypothèse «sans fondements». Le général Kayiani estime en revanche «non dénuée de fondements» la possibilité que les services secrets pakistanais, l’ISI, soient responsables du meurtre de Benazir Bhutto.
 
En Egypte, le premier ministre par intérim a prévenu hier les Etats-Unis qu'ils commettraient une erreur s'ils suspendaient leur aide militaire annuelle de 1,3 milliard de dollars. «N'oublions pas que l'Egypte a vécu avec le soutien militaire de la Russie et que nous avons survécu. Ce ne se serait donc pas la fin du monde et nous pouvons vivre dans des circonstances différentes» - voilà pour l’avertissement de Bablaoui, qui a inspiré au International Herald Tribune ce dessin: face à un Barack Obama bien embarrassé, un général égyptien le prévient: «montrez donc un peu de retenue, où nous serons obligés de ne plus prendre votre argent».
 
Embarras, c’est le mot. D’après le site américain The Daily Beast, l’aide américaine aurait été «interrompue en secret» après la répression de ces derniers jours. Une info qu’a confirmée un collaborateur du sénateur démocrate responsable de la sous-commission qui supervise l'aide américaine aux pays étrangers. Mais le gouvernement américain dément avoir suspendu cette assistance. Ce «n’est pas un robinet» que l'on peut ouvrir ou fermer, a dit un porte-parole de la Maison Blanche.
 
Pour The International Herald Tribune, il n’y aurait toutefois pas d’hésitation à avoir: les Etats-Unis doivent suspendre leur aide, et ce quelques soient les menaces et les chantages des généraux égyptiens.
 
Et on termine avec ces témoignages inédits recueillis par l’ONU en Corée du Sud, les récits de réfugiés nord-coréens passés par les camps. Les témoignages de ces réfugiés, rapporte The Independent, racontent par exemple comment des gardes ont sectionné le doigt d'un homme ou comment une mère, à force d’être battue, a été contrainte de tuer son propre enfant.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/03/2017 Revue de presse internationale

"Trump, honteux et confus"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 27 mars : la campagne pour le référendum en Turquie, les deux ans de l’intervention de la coalition emmenée par l’Arabie...

En savoir plus

27/03/2017 Guyane

"Je ne sais pas pour qui voter"

Au menu de cette revue de presse française du lundi 27 mars : le mouvement social en Guyane, le chiffrage du programme d’Emmanuel Macron, "l'oubli" de la culture dans la campagne...

En savoir plus

24/03/2017 Londres

"Westminster : Londres pleure les victimes"

Dans la revue de presse internationale du vendredi 24 mars : les hommages aux victimes de l'attentat de Westminster, le meurtre d'un ancien parlementaire russe à Kiev et la...

En savoir plus

24/03/2017 François Fillon

Le "J’accuse" de Fillon

Dans la presse française ce matin : l’offensive de François Fillon qui "met en cause François Hollande", la situation sociale chaotique en Guyane et un zoom sur Johann Zarco,...

En savoir plus

23/03/2017 Revue de presse internationale

"Keep calm et carry on"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 mars, l’attaque d’hier contre le cœur politique et touristique de Londres.

En savoir plus