Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : Arsène Wenger en zone rouge face à Fenerbahçe

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2013

Après un début de saison difficile et un recrutement minimal, les supporters d'Arsenal sont remontés contre l'entraîneur Arsène Wenger. Face à Fenerbahçe mercredi en barrage aller de la Ligue des champions, les Gunners n'ont pas le droit à l'erreur.

Pour son premier match de la saison le 17 août contre Aston Villa, Arsenal a connu l’enfer sur sa pelouse. Humilié 3 buts à 1, le club londonien a essuyé les sifflets de ses supporters. Dès le début de la saison, l’équipe anglaise entraînée par Arsène Wenger  est donc sous pression. Elle doit impérativement ramener un bon résultat ce mercredi soir face à Fenerbahçe en Turquie en barrage aller de la Ligue des champions si elle veut se qualifier pour la suite de la compétition européenne.

"Nous devons rebondir immédiatement après notre défaite contre Aston Villa. J’ai beaucoup de respect pour Fenerbahçe mais nous irons en Turquie pour gagner. La Ligue des champions est très importante pour nous et nous devons absolument nous qualifier", a ainsi assuré Arsène Wenger.

Recrutement frileux

Le coach français, en poste depuis 1996 à Arsenal, sait qu’il joue sa tête. En plus de ce mauvais début en Premier League, les supporters lui reprochent surtout sa mauvaise gestion du mercato d'été. "Dépense ton p… d’argent", ont-il scandé lors du premier match à l’Emirates Stadium. Le club a en effet été très frileux au niveau du recrutement. Alors qu’il y a eu 28 départs, jeunes compris, un seul joueur est arrivé, l’attaquant français Yaya Sanogo, qui jouait en L2 à Auxerre. Arsenal a bien tenté d’acheter durant l’été des grosses pointures du football européen (Luis Suarez, Gonzalo Higuain, Yohann Cabaye ou encore Wayne Rooney) mais sans succès.

Face à cette situation, certains groupes de supporters doutent désormais de la légitimité d’Arsène Wenger. Ils lui demandent de faire ses preuves rapidement s’il veut rester à la tête de l’équipe : "La décision d’offrir ou non au manager une prolongation de contrat, qui se termine en mai 2014, devrait être prise après la fermeture du marché des transferts et selon les performances de l’équipe dans les semaines suivantes. Des efforts considérables doivent être montrés pour nous convaincre", a ainsi menacé l’Association Arsenal Supporters Trust dans un communiqué.

"Nous faisons ce que nous pensons être juste"

En réponse, l’Alsacien, vainqueur de trois championnats d’Angleterre avec Arsenal, a défendu une nouvelle fois ses choix : "Ce qui est important, c’est de valider les joueurs que l’on a, les fans doivent comprendre ça. Comme toujours, nous faisons ce que nous pensons être juste. (...) Nous allons essayer de renforcer l’équipe et prendre les bonnes décisions jusqu’à la fin".

Arsenal n’a donc pas vraiment le moral, mais Arsène Wenger peut se consoler du retour de plusieurs joueurs blessés. Bacary Sagna, Kieran Gibbs, Aaron Ramsey, Jack Wilshere et Tomas Rosicky sont de nouveau sur pied. L'ailier Alex Oxlade-Chamberlain sera en revanche absent au moins six semaines en raison d'une blessure au genou.

Première publication : 21/08/2013

  • FOOTBALL

    Mercato : Eto'o à Chelsea, Benzema à Arsenal ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : pas de miracle pour Arsenal, sorti par le Bayern

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Retour de Thierry Henry à Arsenal, selon le "Daily Mail"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)