Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : Arsène Wenger en zone rouge face à Fenerbahçe

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2013

Après un début de saison difficile et un recrutement minimal, les supporters d'Arsenal sont remontés contre l'entraîneur Arsène Wenger. Face à Fenerbahçe mercredi en barrage aller de la Ligue des champions, les Gunners n'ont pas le droit à l'erreur.

Pour son premier match de la saison le 17 août contre Aston Villa, Arsenal a connu l’enfer sur sa pelouse. Humilié 3 buts à 1, le club londonien a essuyé les sifflets de ses supporters. Dès le début de la saison, l’équipe anglaise entraînée par Arsène Wenger  est donc sous pression. Elle doit impérativement ramener un bon résultat ce mercredi soir face à Fenerbahçe en Turquie en barrage aller de la Ligue des champions si elle veut se qualifier pour la suite de la compétition européenne.

"Nous devons rebondir immédiatement après notre défaite contre Aston Villa. J’ai beaucoup de respect pour Fenerbahçe mais nous irons en Turquie pour gagner. La Ligue des champions est très importante pour nous et nous devons absolument nous qualifier", a ainsi assuré Arsène Wenger.

Recrutement frileux

Le coach français, en poste depuis 1996 à Arsenal, sait qu’il joue sa tête. En plus de ce mauvais début en Premier League, les supporters lui reprochent surtout sa mauvaise gestion du mercato d'été. "Dépense ton p… d’argent", ont-il scandé lors du premier match à l’Emirates Stadium. Le club a en effet été très frileux au niveau du recrutement. Alors qu’il y a eu 28 départs, jeunes compris, un seul joueur est arrivé, l’attaquant français Yaya Sanogo, qui jouait en L2 à Auxerre. Arsenal a bien tenté d’acheter durant l’été des grosses pointures du football européen (Luis Suarez, Gonzalo Higuain, Yohann Cabaye ou encore Wayne Rooney) mais sans succès.

Face à cette situation, certains groupes de supporters doutent désormais de la légitimité d’Arsène Wenger. Ils lui demandent de faire ses preuves rapidement s’il veut rester à la tête de l’équipe : "La décision d’offrir ou non au manager une prolongation de contrat, qui se termine en mai 2014, devrait être prise après la fermeture du marché des transferts et selon les performances de l’équipe dans les semaines suivantes. Des efforts considérables doivent être montrés pour nous convaincre", a ainsi menacé l’Association Arsenal Supporters Trust dans un communiqué.

"Nous faisons ce que nous pensons être juste"

En réponse, l’Alsacien, vainqueur de trois championnats d’Angleterre avec Arsenal, a défendu une nouvelle fois ses choix : "Ce qui est important, c’est de valider les joueurs que l’on a, les fans doivent comprendre ça. Comme toujours, nous faisons ce que nous pensons être juste. (...) Nous allons essayer de renforcer l’équipe et prendre les bonnes décisions jusqu’à la fin".

Arsenal n’a donc pas vraiment le moral, mais Arsène Wenger peut se consoler du retour de plusieurs joueurs blessés. Bacary Sagna, Kieran Gibbs, Aaron Ramsey, Jack Wilshere et Tomas Rosicky sont de nouveau sur pied. L'ailier Alex Oxlade-Chamberlain sera en revanche absent au moins six semaines en raison d'une blessure au genou.

Première publication : 21/08/2013

  • FOOTBALL

    Mercato : Eto'o à Chelsea, Benzema à Arsenal ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : pas de miracle pour Arsenal, sorti par le Bayern

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Retour de Thierry Henry à Arsenal, selon le "Daily Mail"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)