Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez.... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Afrique

Au Mali, IBK promet d'être "le président de la réconciliation nationale"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2013

Ibrahim Boubacar Keïta, vainqueur de la présidentielle avec 77,61 % des voix, a tenu mercredi à Bamako son premier discours de président élu. Il s'est fixé comme "premier devoir" le "rassemblement de tous les Maliens".

Ibrahim Boubacar Keïta, vainqueur de la présidentielle au Mali, a promis mercredi 21 août, dans sa première déclaration publique depuis la proclamation de sa victoire, qu'il sera "le président de la réconciliation nationale". Il a annoncé parmi les priorités de sa politique l'établissement d'un État de droit, le redressement de l'armée et la lutte contre la corruption.

"Je serai le président de la réconciliation nationale. La réconciliation nationale est nécessaire pour faire face aux exigences légitimes de notre peuple", a affirmé devant la presse à Bamako Ibrahim Boubacar Keïta. "Mon premier devoir dès le 4 septembre (jour de son investiture, NDLR) sera dévoué au rassemblement de tous les Maliens et de toutes les Maliennes sans exclusive aucune, autour des idéaux de paix et de tolérance. Nous ferons une démocratie apaisée", a-t-il ajouté.

Il a affirmé que parmi ses objectifs, figurent "la reconstruction d'un État de droit, le redressement de l'armée, de l'école, la lutte contre la corruption et le développement économique et social". "C'est une nouvelle ère qui s'ouvre, pleines de promesses et de défis pour un Mali nouveau", a poursuivi celui que l'on surnomme IBK. Il a adressé "un salut républicain et fraternel" à son rival du second tour Soumaïla Cissé, qui a reconnu sa défaite avant même la proclamation officielle des résultats du scrutin.

Réconcilier un pays meurtri

La Cour constitutionnelle du Mali a confirmé le 20 août l'écrasante victoire de Ibrahim Boubacar Keïta avec 77,62% des voix face à Soumaïla Cissé qui en a obtenu 22,38%. IBK, 68 ans, cacique de la vie politique malienne et ancien Premier ministre, va devoir s'atteler à relever et réconcilier un pays meurtri et divisé par une crise politico-militaire de 18 mois.

Cette crise avait débuté en janvier 2012 par une offensive de rebelles touareg dans le nord du pays, supplantés rapidement par des groupes criminels et islamistes armés liés à Al-Qaïda pour le contrôle de cette région, après un coup d'État militaire qui, le 22 mars 2012, a renversé le régime du président Amadou Toumani Touré. Les djihadistes ont laminé la rébellion touareg et l'armée malienne, commis d'innombrables exactions, avant d'être en grande partie chassés par l'intervention militaire franco-africaine toujours en cours.

Avec dépêches

Première publication : 21/08/2013

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    IBK officiellement élu président du Mali avec 77,61% des voix

    En savoir plus

  • MALI

    Des rappeurs maliens lancent un message au nouveau président IBK

    En savoir plus

  • MALI

    Mali : le putschiste Amadou Sanogo promu au rang de général

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)