Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

FRANCE

Un général congolais mis en examen à Paris pour crimes contre l'humanité

© Capture YouTube

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2013

Interpellé en région parisienne dans le cadre de l'enquête sur l'affaire des "disparus du Beach de Brazzaville", le général congolais Norbert Dabira a été mis en examen pour "crimes contre l'humanité". Il est accusé d'enlèvements et de tortures.

Après son interpellation jeudi 22 août à Torcy, en région parisienne, le général congolais Norbert Dabira a été mis en examen pour crimes contre l’humanité dans le cadre de l’enquête sur l’affaire des "disparus du Beach de Brazzaville".

Libéré "sous un contrôle judiciaire strict", le militaire âgé de 64 ans est soupçonné de pratique massive et systématique d’enlèvements, de disparations et d’actes de torture.

Une enquête avait été ouverte en France en 2002 pour tenter d’éclaircir les circonstances de la disparition en 1999 de 350 Congolais au Beach, la principale porte de Brazzaville sur le fleuve Congo.

Réfugiés en République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre) après avoir fui la guerre civile, ces personnes avaient disparu à leur retour, après avoir accosté au débarcadère du Beach. Selon des ONG, à leur arrivée, ils avaient été "arrêtés par des agents publics pour interrogatoire".

Le général Dabira, ancien inspecteur général de l’armée congolaise et actuel haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, faisait partie en 2005 des 15 accusés, principalement des haut gradés de l’armée et de la police, acquittés par la Cour criminelle de Brazzaville dans cette affaire.

La cour d'appel de Paris avait annulé en 2004 l'intégralité de la procédure ouverte pour "crimes contre l'humanité" mais la Cour de cassation a finalement cassé cette décision en 2007, permettant à l'instruction de reprendre.

La justice française avait pu être saisie selon le principe de "compétence universelle", qui lui permet d’enquêter sur des faits survenus à l’étranger lorsque l’un des accusés se trouve en France au moment de l’ouverture de l’enquête.

Avec dépêches

 

Première publication : 22/08/2013

  • Scène d'humiliation envers des femmes à Brazzaville et le centre historique du Caire menacé

    En savoir plus

  • CONGO

    Denis Sassou Nguesso dénie à la justice française "le droit" d'enquêter sur les "biens mal acquis"

    En savoir plus

  • CONGO-BRAZZAVILLE

    Journée de deuil national à Brazzaville après les explosions meurtrières

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)