Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

EUROPE

En images : les célébrités dénoncent la loi antigay en Russie

© Twitter

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 22/08/2013

Deux mois après la promulgation par Vladimir Poutine de la loi contre "la propagande homosexuelle", la polémique ne fait qu'amplifier. De nombreuses célébrités critiquent ouvertement la politique russe et soutiennent la communauté gay.

En promulguant en juin dernier la loi punissant "la propagande homosexuelle" devant les mineurs, le président russe Vladimir Poutine s’est attiré de nombreuses critiques un peu partout dans le monde. Plusieurs figures du monde culturel et sportif dénoncent "la guerre déclarée" par Moscou à la communauté gay. Pour mieux s’opposer à cette politique, certaines célébrités appellent même à un boycott des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014 ou refusent désormais de se rendre en Russie. 

Première publication : 22/08/2013

  • MONDIAUX D'ATHLÉTISME

    À Moscou, une athlète suédoise contrainte de dissimuler son soutien à la cause gay

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES DE SOTCHI

    L'athlète russe Isinbayeva sur les gays : "Les hommes vivent avec les femmes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)