Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

Moyen-Orient

Selon "Le Figaro", des rebelles formés par les Américains avancent vers Damas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/08/2013

Selon "Le Figaro", l'avancée récente, sur le sol syrien, de troupes rebelles formées en Jordanie par des forces spéciales américaines et israéliennes, aurait pu inciter le régime d'Assad à recourir, mercredi 21 août, aux armes chimiques.

Dans un article publié jeudi 22 août, "Le Figaro" révèle des informations surprenantes sur les dernières attaques perpétrées en Syrie. Le quotidien  affirme que des groupes de rebelles formés en Jordanie par des forces américaines et israéliennes seraient entrés en Syrie il y a quelques jours et avanceraient vers Damas. Ces informations étaient déjà sorties un jour plus tôt sur un site israélien proche des renseignements militaires israéliens.

"Un premier groupe de 300 hommes, sans doute épaulés par des commandos israéliens et jordaniens, ainsi que par des hommes de la CIA, aurait franchi la frontière le 17 août. Un second les aurait rejoints le 19", avance l'auteur de l'article. Cette poussée, jusque dans la région de la Ghouta près de Damas, pourrait, selon "Le Figaro", expliquer que le régime syrien ait eu recours à des armes chimiques dans la banlieue de la capitale syrienne.

Les combats se poursuivent aux portes de Damas

"On ne sait rien du déroulement de la mission de l'ONU"

Une violente attaque perpétrée dans la nuit du 20 au 21 août dans les faubourgs de la capitale a coûté la vie à plus d'une centaine de personnes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Mais l'opposition a pour sa part dénombré au moins 1 300 morts et accuse le régime d'avoir fait usage d'armes chimiques.

Sur le terrain depuis le massacre, les combats n'ont pas cessé. Au contraire, les faubourgs sud de Damas se trouvent sous un déluge de bombes. Antoine Mariotti, envoyé spécial de FRANCE 24 à Damas, en témoigne : "Nous avons entendu toute la journée des tirs d'artillerie soutenus".

Blocage à l'ONU

Face à l'indignation suscitée par ce massacre, dont de nombreuses vidéo amateur témoignent sur Internet, plusieurs voix au sein de la communauté internationale se sont élevées pour réclamer que lumière soit faite sur les circonstances de ce drame. Suite à une réunion extaordinaire du Conseil de sécurité dans la nuit de mercredi à jeudi, l'ONU a affirmé qu'une enquête devrait être menée. Mais, une fois de plus, le Conseil n'a pas adopté de déclaration formelle, la Russie et la Chine, qui s'efforcent de protéger le régime du président syrien Bachar al-Assad, s'y opposant.


Première publication : 22/08/2013

  • SYRIE

    L'ONU veut "faire la lumière" sur les accusations d'attaque au gaz en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    L’armée syrienne accusée d’attaques à l’arme chimique dans la banlieue de Damas

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Les djihadistes belges en Syrie privés d’aides sociales

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)