Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : Ennahda se dit prêt à négocier avec le syndicat UGTT

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2013

Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, affirme être disposé à négocier un plan de sortie de crise sur la base d'une initiative du puissant syndicat UGTT. Ce plan comprend la mise en place d'un gouvernement de transition apolitique.

Après un mois de crise politique, Ennahda, le parti à la tête de la coalition au pouvoir en Tunisie, a annoncé jeudi 22 août, accepter de négocier avec ses détracteurs sur la base d'une initiative proposée par le puissant syndicat UGTT. Celle-ci prévoit la mise en place d'un gouvernement apolitique, une ligne rouge jusqu'à présent.

"Le mouvement Ennahda accepte la proposition du (syndicat) UGTT comme point de départ pour résoudre la crise politique dans la pays", a indiqué le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, après une rencontre avec le secrétaire général de la centrale syndicale, Houcine Abassi. "Le mouvement Ennahda a accepté l'initiative de l'UGTT comme base pour le début du dialogue national", a confirmé de son côté Houcine Abassi.

Changement de gouvernement ?

L'initiative de sortie de crise formulée par l'UGTT prévoit la mise en place d'un gouvernement de technocrates en charge de préparer de nouvelles élections et le maintien de l'Assemblée nationale constituante (ANC). Les deux hommes n'ont toutefois pas dit si Ennahda acceptait dès lors un changement de gouvernement et ils n'ont pas répondu aux questions des journalistes. L'opposition a pourtant exclu tous pourparlers avec Ennahda tant que le gouvernement n'a pas démissionné pour laisser place à un cabinet de salut national.

La Tunisie est confrontée, depuis l'assassinat le 25 juillet de l'opposant Mohamed Brahmi, à sa crise la plus aiguë depuis la chute du président Ben Ali en janvier 2011.

Avec dépêches

Première publication : 22/08/2013

  • TUNISIE

    Divisions au sein d’Ennahda sur la formation d'un gouvernement apolitique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Des milliers de manifestants anti-Ennahda pour la Journée de la femme en Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : la Constituante suspendue, l'opposition veut "la chute du régime"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)