Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : Ennahda se dit prêt à négocier avec le syndicat UGTT

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2013

Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, affirme être disposé à négocier un plan de sortie de crise sur la base d'une initiative du puissant syndicat UGTT. Ce plan comprend la mise en place d'un gouvernement de transition apolitique.

Après un mois de crise politique, Ennahda, le parti à la tête de la coalition au pouvoir en Tunisie, a annoncé jeudi 22 août, accepter de négocier avec ses détracteurs sur la base d'une initiative proposée par le puissant syndicat UGTT. Celle-ci prévoit la mise en place d'un gouvernement apolitique, une ligne rouge jusqu'à présent.

"Le mouvement Ennahda accepte la proposition du (syndicat) UGTT comme point de départ pour résoudre la crise politique dans la pays", a indiqué le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, après une rencontre avec le secrétaire général de la centrale syndicale, Houcine Abassi. "Le mouvement Ennahda a accepté l'initiative de l'UGTT comme base pour le début du dialogue national", a confirmé de son côté Houcine Abassi.

Changement de gouvernement ?

L'initiative de sortie de crise formulée par l'UGTT prévoit la mise en place d'un gouvernement de technocrates en charge de préparer de nouvelles élections et le maintien de l'Assemblée nationale constituante (ANC). Les deux hommes n'ont toutefois pas dit si Ennahda acceptait dès lors un changement de gouvernement et ils n'ont pas répondu aux questions des journalistes. L'opposition a pourtant exclu tous pourparlers avec Ennahda tant que le gouvernement n'a pas démissionné pour laisser place à un cabinet de salut national.

La Tunisie est confrontée, depuis l'assassinat le 25 juillet de l'opposant Mohamed Brahmi, à sa crise la plus aiguë depuis la chute du président Ben Ali en janvier 2011.

Avec dépêches

Première publication : 22/08/2013

  • TUNISIE

    Divisions au sein d’Ennahda sur la formation d'un gouvernement apolitique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Des milliers de manifestants anti-Ennahda pour la Journée de la femme en Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : la Constituante suspendue, l'opposition veut "la chute du régime"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)