Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

Moyen-Orient

Armes chimiques : l'opposition affirme que des échantillons ont été envoyés à l'étranger

© AFP

Dernière modification : 23/08/2013

Selon un haut responsable de la Coalition nationale syrienne, qui accuse le régime d'avoir fait usage d'armes chimiques lors de l'attaque du 21 août, des prélèvements effectués sur les victimes sont parvenus à l'étranger pour y être analysés.

Des opposants au régime syrien sont parvenus à faire sortir du pays des prélèvements effectués sur des victimes de l'attaque de la nuit du 20 au 21 août près de Damas, afin qu'ils soient analysés à l'étranger par des experts, a déclaré vendredi le secrétaire général de la Coalition nationale syrienne (CNS), Badr Djamous, auprès de l'agence Reuters à Istanbul.

L'opposition accuse le régime d'avoir fait usage d'armes chimiques lors de cette attaque et déplore la mort de plus de 1300 personnes. L'Observatoire syrien des droits de l'homme a affirmé ne pas être en mesure de déterminer s'il y avait eu une frappe chimique et a dénombré plus d'une centaine de morts dans les bombardements de cette nuit-là.

Vendredi matin déjà, des opposants avaient annoncé avoir prélevé des échantillons sur les victimes et leur intention de tenter de les faire parvenir à une équipe d'experts en armes chimiques de l'ONU présente dans la capitale syrienne.

"L'équipe de l'ONU a parlé avec nous et depuis, nous avons préparé des échantillons de cheveux, de peau et de sang et nous les convoyons à Damas grâce à des messagers de confiance", a ainsi affirmé vendredi Abou Nidal, un opposant s'exprimant d'Arbin, une ville sous contrôle rebelle.

D'autres opposants dans la région ont également dit avoir préparé des échantillons mais ajoutent qu'ils n'ont pas trouvé le moyen de pénétrer dans l'hôtel où sont logés les inspecteurs.

"Nous sommes bombardés et, en plus, la Ghouta est encerclée par les checkpoints du régime. Mais même ça ce n'est pas un problème, on peut se débrouiller pour faire sortir les échantillons", explique Abo Mohamed, du faubourg de Harasta. "Le problème, c'est la localisation de la commission de l'ONU dans l'hôtel. Ils sont sous bonne garde, surveillés par les gorilles du gouvernement."

Les Nations unies ont une équipe d'experts en armes chimiques présente depuis dimanche à Damas pour déterminer si des armes chimiques ont précédemment été utilisées dans le conflit syrien, qui a fait plus de 100.000 morts depuis 2011. Ils doivent inspecté trois sites. Les contours de leur mission ont fait l'objet d'âpres négociations entre la communauté internationale et le régime syrien

Avec dépêches

Première publication : 23/08/2013

  • SYRIE

    Selon "Le Figaro", des rebelles formés par les Américains avancent vers Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Hollande évoque un usage "probable" d'armes chimiques en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques en Syrie : "Les Occidentaux tergiversent pour éviter d'intervenir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)