Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

Afrique

Égypte : les Frères musulmans appellent à un "vendredi des martyrs"

© AFP - Archive

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/08/2013

Les Frères musulmans ont appelé à manifester massivement après la prière du vendredi. Une journée d'action à valeur de test pour la confrérie, qui peine à mobiliser ses partisans après la répression sanglante de l'armée et l'arrestation de son chef.

Trois jours après l’arrestation du guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, la confrérie appelle à de grandes manifestations, ce 23 août, pour le "vendredi des martyrs" contre le pouvoir militaire en place en Égypte. 

"Rien qu’au Caire, 28 cortèges devraient partir des mosquées après la traditionnelle prière du vendredi. Ces manifestations devraient être concentrées au sud du Caire, vers Gizeh notamment, où les Frères musulmans avaient obtenu de bons scores aux élections, explique Alexandre Buccianti, correspondant de RFI au Caire. Des manifestations sont également prévues à Suez, en Moyenne-Égypte, dans le delta et à Alexandrie, ainsi que dans le nord du Sinaï et dans des villes proches de la frontière libyenne."
 
Depuis le début de la semaine, les partisans du président déchu issu des Frères musulmans, Mohamed Morsi, peinent à se mobiliser. Seuls quelques centaines de manifestants sont descendus dans les rues. "Dernièrement, les manifestations étaient plutôt symboliques, poursuit le journaliste. La question est de savoir à quel point les Frères musulmans vont réussir à se mobiliser. Pour eux, il s’agit de prouver qu’ils sont encore capables de faire des démonstrations de force. C’est le test."
 
Les Frères musulmans "décapités"
 
Il y a encore une dizaine jours, ils étaient des milliers à occuper des places dans les villes du pays pour protester contre le coup d’État. Mohamed Morsi, destitué et arrêté le 3 juillet par les militaires menés par le général Abdel Fattah al-Sissi, est, depuis lors, emprisonné dans un endroit tenu secret.
 
La dispersion dans le sang de sit-in, le 14 août, et les violences qui ont suivi ont provoqué la mort de près de 1 000 personnes, selon un bilan officiel. Les Frères musulmans, eux, affirment que 2 200 personnes ont été tuées. Plusieurs hauts responsables de la confrérie ont été arrêtés et inculpés "d’incitation à la violence", et, pour certains d’entre eux, de "meurtre".
 
Mohamed Badie et ses deux adjoints, Khairat al-Chater et Rachad Bayoumi, sont, eux, poursuivis pour "incitation au meurtre et à la torture" de manifestants anti-Morsi qui avaient attaqué le quartier général des Frères musulmans, le 30 juin, lors de la grande manifestation des opposants à Mohamed Morsi. Le procès de ces cadres de la confrérie islamique devrait commencer le 25 août.
 
Près d’un millier d’islamistes ont été arrêtés en une semaine. Le dernier en date n’est autre que le porte-parole des Frères musulmans, Ahmed Aref. Il a été arrêté jeudi 22 août.
 
Avec dépêches

 

Première publication : 23/08/2013

  • REPORTAGE

    Reportage : en Égypte, les Frères musulmans mobilisés bien qu'affaiblis

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Gilles Kepel sur FRANCE 24 : "Les germes d'une guerre culturelle en Égypte sont là"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La justice ordonne la remise en liberté conditionnelle d'Hosni Moubarak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)