Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

FRANCE

Gérard Depardieu : "Je ne suis jamais parti" de France

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2013

Dans une interview au Figaro magazine, Gérard Depardieu affirme qu'il n'a jamais quitté la France. L'acteur "aime toujours autant" son pays mais refuse de se laisser enfermer dans des frontières. Selon lui, il s'agit d'un "énorme malentendu".

Gérard Depardieu affirme dans un entretien au Figaro Magazine qu'il n'est "jamais parti" de France et que la polémique autour de son installation en Belgique avant d'obtenir la nationalité russe est "un énorme malentendu".

"Je ne suis jamais parti ! Je refuse de me laisser enfermer dans des frontières, c'est complètement différent. Je suis un homme libre. Je me sens partout chez moi en Europe", déclare le monstre sacré du cinéma français, pour qui "toute cette histoire est un énorme malentendu".

Gérard Depardieu affirme qu'il "aime toujours autant la France". "C'est mon pays, j'y habite régulièrement, j'y ai mes restaurants, dans lesquels travaillent plus de 80 personnes", dit-il dans cet entretien largement consacré à ses goûts culinaires.

L'acteur a obtenu la nationalité russe en janvier après avoir acquis une résidence à Néchin (Belgique) et suscité une polémique sur les motivations fiscales de ce départ.

"Je pense que l'on ne peut pas faire comme si tout allait bien (en France), ajoute Gérard Depardieu. Les gens sentent bien le décalage entre le discours que les responsables politiques leur tiennent et la réalité qu'ils vivent quotidiennement. Ce fossé finira par éclater au grand jour, peut-être aux prochaines élections".

L'acteur ajoute, sans explication, que s'il recevait Jean-Marc Ayrault, il lui servirait "un colin froid vinaigrette avec des échalotes", et que s'il conviait François Hollande, il choisirait "un poulet en cocotte et, pour son quatre-heures, deux tartines de saindoux".

Quant à Nicolas Sarkozy, Gérard Depardieu assure qu'"il mange" et "peut boire aussi un petit verre de vin". "En tout cas, il a de la chance parce qu'il sait s'arrêter. Bon, moi, je ne sais pas. J'ai une certaine admiration pour les gens qui savent...", ajoute le comédien.

AFP

Première publication : 23/08/2013

  • PEOPLE

    Gérard Depardieu souhaite obtenir la nationalité algérienne

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dans la résidence de Poutine, Depardieu reçoit son passeport russe

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Quand les César moquent Gérard Depardieu

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)