Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

SPORT

Athlétisme : une étude censurée dévoile l’ampleur du dopage

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 23/08/2013

Une semaine après la fin des Mondiaux de Moscou, le "New York Times" a découvert une étude qui révèle l'étendue du dopage dans le milieu de l'athlétisme. Un tiers des participants aux Mondiaux de Daegu en 2011 ont, en effet, avoué s'être dopés.

Alors que tous les yeux sont braqués sur la Jamaïque après une vague de contrôles positifs, une étude dévoilée vendredi par le "New York Times" révèle que le dopage ne concerne pas que quelques athlètes isolés.

En 2011 après avoir interrogé plus de 2000 athlètes sous couvert d’anonymat, des chercheurs, mandatés par l'agence mondiale antidopage (AMA), ont établi que les tricheurs étaient très nombreux. Selon cette enquête, 29% des sportifs questionnés lors des Mondiaux d’athlétisme de Daegu en Corée du Sud et 45% de ceux approchés lors des Jeux panarabes de Doha au Qatar ont avoué avoir utilisé des produits dopants lors des 12 derniers mois. Ces chiffres, très alarmants, sont bien supérieurs aux 2 % de résultats positifs décelés par l’agence mondiale antidopage en 2010.

Des résultats censurés

Après être arrivé à cette terrible conclusion il y a un an, les chercheurs ont  cherché, sans succès, à publier leur étude. L’agence mondiale antidopage (AMA) oppose un refus, temporaire, afin de mener des recherches supplémentaires lors d’une prochaine compétition.

"Cela allait devenir une polémique vraiment importante et ils ont eu besoin de temps pour savoir comment la gérer", a expliqué au quotidien new yorkais l’un des chercheurs, qui préfère ne pas révéler son identité pour clause de confidentialité avec l’AMA.

Début 2013, l’équipe de scientifiques obtient finalement l’autorisation de dévoiler ses recherches, mais cette fois-ci c’est la revue américaine "Science" qui refuse de publier son travail, en raison du sujet abordé. Quelques semaines plus tard, l’AMA revient également sur son feu vert et demande aux chercheurs de patienter tant que la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) n’a pas donné son avis sur les résultats.

"Personne ne veut attraper personne"

Interrogée par le "New York Times", l’IAAF estime aujourd’hui que cette étude n’est pas "complète" car elle se base sur "un protocole de science sociale et sur une sorte de micro trottoir d’opinion des athlètes". La fédération internationale annonce qu’elle va désormais comparer les travaux de 2011 avec les résultats sanguins des récents Mondiaux de Moscou pour produire une "étude plus détaillée".

Cette réponse en demi-teinte et le fait que ces chiffres n’ont jusqu’à présent jamais été révélés au public démontre finalement que les instances internationales sont très réticentes à dévoiler l’étendue du dopage. Comme le résume Dick Pound, ancien directeur de l’AMA, dans les pages du journal américain : "Personne ne veut attraper personne. Il n’y a pas d’incitation. Les pays sont embarrassés si leurs athlètes se font attraper. Et les fédérations sont embarrassées si l’un de leurs sportifs est pris en faute".

Première publication : 23/08/2013

  • DOPAGE

    Dopage : Usain Bolt et la Jamaïque privés des Jeux olympiques de Rio ?

    En savoir plus

  • DOPAGE

    Les athlètes allemands aussi dopés à l'Ouest qu'à l'Est dans les années 70

    En savoir plus

  • ETATS-UNIS

    Dopage : une taupe secoue la planète baseball et la NBA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)