Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : des milliers de manifestants réclament la démission du gouvernement

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2013

Des milliers de Tunisiens ont défilé samedi dans la capitale à l'appel de l'opposition, qui entend se mobiliser tout au long de la semaine pour faire chuter le gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda, au terme d'un mois de crise politique.

Des milliers de manifestants défilaient samedi à Tunis, au premier jour d'une campagne d'une semaine organisée par l'opposition pour faire chuter le gouvernement après un mois de crise politique, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants se sont rassemblés pour une marche en direction d'une place faisant face à l'Assemblée nationale constituante où depuis un mois, et l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi, des élus et des manifestants observent un sit-in pour obtenir la démission du gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda.

"Le peuple veut la chute du régime", "Dégage" ou encore "Ghannouchi (le chef d'Ennahda, ndlr) assassin", scandait la foule qui continuait de grossir une heure après le début de la manifestation à 17H00 GMT (18H00 locale).

Les opposants espèrent remobiliser, plus de dix jours après leur dernière grande manifestation le 13 août, qui avait réuni des dizaines de milliers de personnes.

Ce rassemblement doit marquer le début d'une "semaine du départ" organisée par le Front de salut national, une coalition d'opposition, pour obtenir la démission du gouvernement et la formation d'un cabinet apolitique.

Il intervient après que la médiation entamée début août par le puissant syndicat UGTT n'a pas permis, une nouvelle fois, de rapprocher les positions d'Ennahda et celles des opposants vendredi.

La crise politique a été déclenchée le 25 juillet par l'assassinat, attribué à la mouvance jihadiste, du député Brahmi, le deuxième du genre en six mois. Le précédent gouvernement dirigé par Ennahda était tombé après le meurtre de l'opposant Chokri Belaïd en février.

AFP

Première publication : 24/08/2013

  • TUNISIE

    Divisions au sein d’Ennahda sur la formation d'un gouvernement apolitique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Des milliers de manifestants anti-Ennahda pour la Journée de la femme en Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : la Constituante suspendue, l'opposition veut "la chute du régime"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)