Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

François Bozizé : "Jacob Zuma n’a pas tenu ses promesses"

© AFP | Le président déchu François Bozizé

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 25/08/2013

Dans un journal sud-africain, l’ex-président centrafricain François Bozizé attribue son renversement par les rebelles de la Séléka au président d'Afrique du Sud. Selon lui, Jacob Zuma n’a pas respecté un accord secret visant à le protéger.

Quatre mois après avoir été renversé par les rebelles centrafricains de la Séléka, Francois Bozizé sort une nouvelle fois de son silence. Après avoir accordé une interview à RFI diffusée le 10 août, il se confie au "Sunday Times" d’Afrique du Sud dans son édition du dimanche 25 août.

Dans cet entretien, qui s’est déroulé cette semaine à Paris où l’ex-homme fort de Bangui réside avec sa famille, François Bozizé revient sur les raison du coup d’État qui l’a dépossédé du pouvoir le 24 mars dernier. Selon lui, le président sud-africain Jacob Zuma n’a pas respecté à la lettre un accord secret de défense, qui datait de 2007.

François Bozizé dit avoir secrètement envoyé son fils, Jean-Francis, alors ministre centrafricain de la Défense, à Pretoria en décembre 2012, pour renouveler cet accord avec Jacob Zuma. Objectif : obtenir suffisamment de troupes sud-africaines et d’armes pour stopper l'avancée des rebelles de la Séléka sur la capitale, Bangui. Finalement, 200 soldats sud-africains environ sont arrivés en janvier 2013 en Centrafrique, très loin du nombre promis par Zuma, selon l’ex-président.

François Bozizé dit aussi avoir eu une "discussion frénétique" trois heures durant avec son homologue sud-africain, trois jours seulement avant la chute de Bangui, pour lui rappeler sa promessse passée. Au moment de la prise de la ville, 15 soldats sud-africains avaient trouvé la mort dans des combats avec les rebelles.

Comme il l’avait déjà déclaré sur RFI, François Bozizé a dit qu'il était à la recherche de soutiens pour revenir au pouvoir, laissant entendre qu'il pourrait utiliser la force si nécessaire.

Première publication : 25/08/2013

  • CENTRAFRIQUE

    L'ex-président Bozizé visé par une enquête pour violations des droits de l’Homme

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Face au chaos de la Centrafrique, l'ONU envisage des sanctions

    En savoir plus

  • SITUATION HUMANITAIRE

    "Dans certaines régions de Centrafrique, il n’y a plus de médecins"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)