Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

Afrique

Ajournement du procès des trois principaux chefs des Frères musulmans

© AFP

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/08/2013

Le procès pour "incitation au meurtre" de Mohamed Badie, guide suprême des Frères musulmans, et de ses deux principaux adjoints a été ajourné dimanche en Égypte. Celui d'Hosni Moubarak reprend pour "complicité de meurtre" de manifestants.

Le procès de Mohamed Badie, guide suprême des Frères musulmans, et de ses deux principaux adjoints, Khairat al-Shater et Rachad Bayoumi, s'est ouvert dimanche 25 août, mais il a été aussitôt ajourné en raison de l'absence des accusés pour des "raisons de sécurité", selon des sources policières.

Les trois principaux Frères musulmans, actuellement incarcérés, sont accusés d'"incitation au meurtre" de manifestants. Ces accusations concernent particulièrement une manifestation contre la confrérie, qui s'est tenue le 30 juillet devant son siège au Caire, et au cours de laquelle neuf personnes ont été tuées et 91 blessées.

L'arrestation de Mohamed Badie, mardi dernier, a conclu une semaine pendant laquelle les forces de sécurité ont lancé une offensive contre les Frères musulmans. Selon le bilan du gouvernement, au moins 900 personnes, dont une centaine de militaires et de policiers, ont péri dans les violences.

L'Alliance anti-coup d'État, qui regroupe des mouvements hostiles à l'éviction de Mohamed Morsi, a elle fait état de 1 400 tués parmi les partisans du chef d'Etat destitué et des Frères musulmans.

La confrérie a appelé vendredi à une nouvelle journée de manifestations, mais la mobilisation a été faible et les forces de l'ordre n'avaient elles-mêmes prévues qu'un dispositif de sécurité limité.

Le Premier ministre, Hazem el-Beblaoui, a publiquement envisagé la semaine dernière la dissolution de la confrérie. Les États-Unis ont désapprouvé ce qu'ils ont qualifié de "mauvaise idée".

Moubarak assigné en résidence

Le procès de Mohamed Badie et de ses deux adjoints s'ouvre trois jours après la libération de prison de l'ancien président Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par la révolution de janvier-février 2011, et qui a été blanchi d'accusations de corruption.

Hosni Moubarak, 85 ans, avait été condamné en juin 2012 en première instance à la prison à perpétuité pour "complicité" dans le meurtre de manifestants lors de la révolte populaire qui l'a renversé en février 2011 après plus de 30 ans au pouvoir. Il avait fait appel, et la Cour de cassation avait ordonné un nouveau procès, suspendu depuis le 11 mai.

Personne ne sait si l'ex-"raïs", à la santé vacillante, comparaîtra ou non dimanche. Placé en liberté conditionnelle dans quatre affaires, dont ces meurtres et des cas de corruption, il a quitté sa prison jeudi pour être assigné dans un hôpital militaire du Caire.

Le gouvernement de transition, constitué sous l'égide du général Abdel Fattah al-Sissi, chef d'état-major de l'armée, a cependant usé de ses pouvoirs pour assigner à résidence Hosni Moubarak.

Avec dépêches

Première publication : 25/08/2013

  • MANIFESTATIONS

    Modeste mobilisation pour le "vendredi des martyrs" en Égypte

    En savoir plus

  • EGYPTE

    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est sorti de prison

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    "Moubarak libre, Morsi en prison, El-Baradei à Vienne, retour à 2010"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)