Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Amériques

Incendie : fermeture partielle du parc national de Yosemite en Californie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/08/2013

Le parc national de Yosemite, en Californie, a été partiellement fermé en raison du vaste incendie, surnommé "Rim Fire", qui a ravagé 54 000 hectares de terrain depuis près d'une semaine.

Une armée de pompiers tente de maîtriser un énorme incendie qui ravage le parc national de Yosemite, en Californie, aux États-Unis. Dimanche 25 août, alors que 4 850 hectares avaient été dévastés dans le parc national, les autorités ont ordonné l'évacuation et la fermeture d'une partie du site, notamment le terrain de White Wolf ("Loup blanc"), situé dans l’est du parc.

"Les flammes ne présentent pas de risque notable, mais les effets des fumées sont si importants que nous évacuons ces zones", a déclaré Tom Medema, un porte-parole du parc. Une fermeture totale de Yosemite n'est à ce jour pas prévue.

San Francisco menacé

L'incendie s'est en outre rapproché à trois kilomètres du lac-réservoir de Hetch Hetchy qui fournit de l'eau courante à 2,6 millions d'habitants de la région de San Francisco et répond à 85% des besoins en eau de cette deuxième ville de Californie, située à 320 km des flammes. Le feu a déjà endommagé des infrastructures qui alimentent la ville en électricité. Le fonctionnement de plusieurs lignes a dû être interrompu.

L’état d’urgence a été décrété à San Francisco par le gouverneur de l'État de Californie, Jerry Brown, dans la nuit de vendredi à samedi. Les autorités ont ordonné l'évacuation des petites villes de Tuolumne et Ponderosa Hills. Elles ont également fermé une importante autoroute traversant toute la région.

Le gigantesque brasier, surnommé "Rim Fire", a démarré le 17 août pour une raison indéterminée dans la Stanislaus National Forest du comté de Tuolumne, à l'ouest du parc naturel de Yosemite, l'une des principales attractions touristiques de Californie, et le feu a parcouru depuis quelque 54 000 hectares.

Les images satellite montraient d'immenses colonnes de fumée blanche se dirigeant largement vers l'État voisin du Nevada. "Le Rim Fire continue de s'étendre fortement en raison de combustibles extrêmement secs et de terrains inaccessibles", soulignait Inciweb, site officiel d'informations sur les incendies.

Avec dépêches

Première publication : 26/08/2013

  • ÉTATS-UNIS

    En Californie, le parc de Yosemite menacé par un incendie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)