Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin vainqueur de la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

SPORT

Manchester United - Chelsea : les projecteurs braqués sur Rooney

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 26/08/2013

Manchester United - Chelsea, c’est l’affiche de la 2e journée du championnat d’Angleterre. Les Red Devils accueillent les Blues ce lundi à Old Trafford, sur fond d’affaire Wayne Rooney, pour lequel Chelsea a déjà fait deux offres rejetées par United.

Plus qu’un match entre deux ténors de la Premier League, la rencontre Manchester United - Chelsea va se disputer lundi 26 août dans un climat tendu (21h heure française). En effet, l’attaquant des champions d’Angleterre Wayne Rooney pourrait très prochainement être transféré chez les Blues. Deux offres formulées par Chelsea ont d’ailleurs déjà été rejetées par les Red Devils.

"Nous allons refaire une offre (pour Rooney)", a reconnu le manager des Blues José Mourinho sans citer le nom de l’attaquant anglais. "Pour moi, ce n'est pas un problème de vendre un joueur à un rival. C'est une mentalité démodée de penser ça. En Italie, cela arrive tout le temps. Nous allons refaire une offre. Qu'a-t-on à perdre ? Un e-mail."

"Les supporters n'ont pas à m'en vouloir"

Mourinho est un professionnel de ces déclarations visant à déstabiliser l’adversaire, les "mind games", comme les appellent les Anglais et il ne manque pas une occasion de provoquer. Le Portugais a justement récidivé lundi dans le Guardian en s’en prenant à son homologue de Manchester, David Moyes.

"Les supporters (de Manchester) sont contre moi ? Mais ce n'est pas moi qui ait dit qu'il (Rooney) était un second choix pour moi", a déclaré Mourinho, toujours sans citer le nom de l’Anglais. "Nous tentons d'avoir un joueur à qui son manager a dit 'tu seras un second choix'. Les supporters n'ont pas à m'en vouloir."

Et pourtant, l'accueil réservé par Old Trafford à l’ancien entraîneur du Real Madrid risque d'être spectaculaire et cela viendra s'ajouter à la tension de la rencontre entre deux favoris au titre de champion. De plus, le technicien portugais aime jouer dans le "Théâtre des rêves." Le "Special one", devenu le "Happy one" depuis son retour à Londres revient sur le terrain de certains de ses plus grands exploits, lui qui n'a perdu que deux fois sur la pelouse de United en sept rencontres lors de son premier passage sur le banc de Chelsea (2004 - 2007) .

Chelsea en pleine forme

De quoi partir confiant, d’autant que les Blues ont parfaitement commencé leur championnat avec deux victoires en deux matches, produisant un football offensif séduisant avec notamment Eden Hazard, Oscar et Juan Mata...

De leurs côtés, les Red Devils, faciles vainqueurs de Swansea lors de la 1re journée (4-1), se reposent sur un canonnier en super forme, Robin Van Persie. Le Néerlandais a déjà inscrit deux doublés en deux matches cette saison (contre Wigan lors du Community Shield et à Swansea le week end dernier). Mais alors, quid de Wayne Rooney ?

David Moyes, a déclaré probable l’hypothèse de le voir débuter le match. "Wayne est remis et a de bonnes chances de débuter", a-t-il ainsi déclaré. De quoi pimenter encore une rencontre qui ne manque déjà pas de saveur.

Première publication : 26/08/2013

  • FOOTBALL

    Mercato : Samuel Eto'o fait un appel du pied à José Mourinho

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : les plus gros transferts de l'été en Europe

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Pour bannir le racisme, les footballeurs anglais obligés de prendre des cours du soir

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)