Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

SPORT

Manchester United - Chelsea : les projecteurs braqués sur Rooney

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 26/08/2013

Manchester United - Chelsea, c’est l’affiche de la 2e journée du championnat d’Angleterre. Les Red Devils accueillent les Blues ce lundi à Old Trafford, sur fond d’affaire Wayne Rooney, pour lequel Chelsea a déjà fait deux offres rejetées par United.

Plus qu’un match entre deux ténors de la Premier League, la rencontre Manchester United - Chelsea va se disputer lundi 26 août dans un climat tendu (21h heure française). En effet, l’attaquant des champions d’Angleterre Wayne Rooney pourrait très prochainement être transféré chez les Blues. Deux offres formulées par Chelsea ont d’ailleurs déjà été rejetées par les Red Devils.

"Nous allons refaire une offre (pour Rooney)", a reconnu le manager des Blues José Mourinho sans citer le nom de l’attaquant anglais. "Pour moi, ce n'est pas un problème de vendre un joueur à un rival. C'est une mentalité démodée de penser ça. En Italie, cela arrive tout le temps. Nous allons refaire une offre. Qu'a-t-on à perdre ? Un e-mail."

"Les supporters n'ont pas à m'en vouloir"

Mourinho est un professionnel de ces déclarations visant à déstabiliser l’adversaire, les "mind games", comme les appellent les Anglais et il ne manque pas une occasion de provoquer. Le Portugais a justement récidivé lundi dans le Guardian en s’en prenant à son homologue de Manchester, David Moyes.

"Les supporters (de Manchester) sont contre moi ? Mais ce n'est pas moi qui ait dit qu'il (Rooney) était un second choix pour moi", a déclaré Mourinho, toujours sans citer le nom de l’Anglais. "Nous tentons d'avoir un joueur à qui son manager a dit 'tu seras un second choix'. Les supporters n'ont pas à m'en vouloir."

Et pourtant, l'accueil réservé par Old Trafford à l’ancien entraîneur du Real Madrid risque d'être spectaculaire et cela viendra s'ajouter à la tension de la rencontre entre deux favoris au titre de champion. De plus, le technicien portugais aime jouer dans le "Théâtre des rêves." Le "Special one", devenu le "Happy one" depuis son retour à Londres revient sur le terrain de certains de ses plus grands exploits, lui qui n'a perdu que deux fois sur la pelouse de United en sept rencontres lors de son premier passage sur le banc de Chelsea (2004 - 2007) .

Chelsea en pleine forme

De quoi partir confiant, d’autant que les Blues ont parfaitement commencé leur championnat avec deux victoires en deux matches, produisant un football offensif séduisant avec notamment Eden Hazard, Oscar et Juan Mata...

De leurs côtés, les Red Devils, faciles vainqueurs de Swansea lors de la 1re journée (4-1), se reposent sur un canonnier en super forme, Robin Van Persie. Le Néerlandais a déjà inscrit deux doublés en deux matches cette saison (contre Wigan lors du Community Shield et à Swansea le week end dernier). Mais alors, quid de Wayne Rooney ?

David Moyes, a déclaré probable l’hypothèse de le voir débuter le match. "Wayne est remis et a de bonnes chances de débuter", a-t-il ainsi déclaré. De quoi pimenter encore une rencontre qui ne manque déjà pas de saveur.

Première publication : 26/08/2013

  • FOOTBALL

    Mercato : Samuel Eto'o fait un appel du pied à José Mourinho

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : les plus gros transferts de l'été en Europe

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Pour bannir le racisme, les footballeurs anglais obligés de prendre des cours du soir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)