Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Moyen-orient

Syrie : les experts de l'ONU recueillent des témoignages et des échantillons

© AFP

Vidéo par François GOULIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/08/2013

Les experts de l'ONU chargés d'enquêter sur l'éventuel usage d'armes chimiques en Syrie, pris pour cible par des tireurs embusqués non identifiés, sont tout de même parvenus à rencontrer des victimes et recueillir des échantillons.

Les inspecteurs de l'ONU en Syrie, qui sont parvenus à se rendre sur l'un des sites d'une attaque chimique présumée, après avoir essuyé des tirs d'individus embusqués, sont rentrés lundi en fin d'après-midi à leur hôtel.

Les experts de l'organisation internationale ont pu recueillir dans deux hôpitaux des témoignages de victimes de l'attaque chimique présumée survenue le 21 août dans la banlieue de Damas, a indiqué le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Ils ont également pu prélever des échantillons avant de rentrer dans leur hôtel au Four Seasons, dans le centre de Damas, à bord d'un convoi de six voitures. Ces derniers

Selon Sergueï Lavrov, les Occidentaux sont incapables de fournir des "preuves" de l'utilisation d'armes chimiques

n'ont fait aucun commentaire sur leur visite qui a duré près de trois heures.

Le enquêteurs pris pour cible

Plus tôt dans la journée, l'ONU a émis une "ferme protestation" auprès des autorités syriennes et de l'opposition à la suite des tirs essuyés par le convoi de l'équipe d'experts lundi matin.

Des tireurs embusqués non identifiés ont, en effet, délibérément ouvert le feu lundi 26 août sur un véhicule des inspecteurs de l’ONU. "Le premier véhicule de l’équipe d’investigation sur les armes chimiques a été délibérément pris pour cible à plusieurs reprises par des tireurs embusqués non identifiés dans la zone tampon", a déclaré Martin Nesirky, porte-parole des Nations unies, ajoutant que le véhicule en question était désormais inutilisable et qu’un autre avait été demandé.

"La voiture n'étant plus utilisable, [les enquêteurs] sont retournés sains et saufs au point de contrôle tenu par le gouvernement", a-t-il précisé.

Damas a accusé les rebelles d'avoir ouvert le feu sur la délégation onusienne. "Les membres de l'équipe des Nations unies [...] ont essuyé des tirs des groupes terroristes armés alors qu'ils entraient dans la région de la Moadamiyat al-Sham", a indiqué la télévision d'État.

Avec dépêches


Première publication : 26/08/2013

  • ARMES CHIMIQUES

    La communauté internationale met Damas sous pression

    En savoir plus

  • ARMES CHIMIQUES

    Syrie : une attaque américaine serait "vouée à l'échec", menace Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Reportage exclusif en Syrie : la vie sous les bombes à Damas

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)