Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Moyen-orient

Syrie : les experts de l'ONU recueillent des témoignages et des échantillons

© AFP

Vidéo par François GOULIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/08/2013

Les experts de l'ONU chargés d'enquêter sur l'éventuel usage d'armes chimiques en Syrie, pris pour cible par des tireurs embusqués non identifiés, sont tout de même parvenus à rencontrer des victimes et recueillir des échantillons.

Les inspecteurs de l'ONU en Syrie, qui sont parvenus à se rendre sur l'un des sites d'une attaque chimique présumée, après avoir essuyé des tirs d'individus embusqués, sont rentrés lundi en fin d'après-midi à leur hôtel.

Les experts de l'organisation internationale ont pu recueillir dans deux hôpitaux des témoignages de victimes de l'attaque chimique présumée survenue le 21 août dans la banlieue de Damas, a indiqué le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Ils ont également pu prélever des échantillons avant de rentrer dans leur hôtel au Four Seasons, dans le centre de Damas, à bord d'un convoi de six voitures. Ces derniers

Selon Sergueï Lavrov, les Occidentaux sont incapables de fournir des "preuves" de l'utilisation d'armes chimiques

n'ont fait aucun commentaire sur leur visite qui a duré près de trois heures.

Le enquêteurs pris pour cible

Plus tôt dans la journée, l'ONU a émis une "ferme protestation" auprès des autorités syriennes et de l'opposition à la suite des tirs essuyés par le convoi de l'équipe d'experts lundi matin.

Des tireurs embusqués non identifiés ont, en effet, délibérément ouvert le feu lundi 26 août sur un véhicule des inspecteurs de l’ONU. "Le premier véhicule de l’équipe d’investigation sur les armes chimiques a été délibérément pris pour cible à plusieurs reprises par des tireurs embusqués non identifiés dans la zone tampon", a déclaré Martin Nesirky, porte-parole des Nations unies, ajoutant que le véhicule en question était désormais inutilisable et qu’un autre avait été demandé.

"La voiture n'étant plus utilisable, [les enquêteurs] sont retournés sains et saufs au point de contrôle tenu par le gouvernement", a-t-il précisé.

Damas a accusé les rebelles d'avoir ouvert le feu sur la délégation onusienne. "Les membres de l'équipe des Nations unies [...] ont essuyé des tirs des groupes terroristes armés alors qu'ils entraient dans la région de la Moadamiyat al-Sham", a indiqué la télévision d'État.

Avec dépêches


Première publication : 26/08/2013

  • ARMES CHIMIQUES

    La communauté internationale met Damas sous pression

    En savoir plus

  • ARMES CHIMIQUES

    Syrie : une attaque américaine serait "vouée à l'échec", menace Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Reportage exclusif en Syrie : la vie sous les bombes à Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)