Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

Les Bleus de Tony Parker ambitieux avant l’Euro

© afp

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 27/08/2013

L’équipe de France de basket est dans la dernière ligne droite de sa préparation avant l’Euro qui va se disputer en Slovénie du 4 au 22 septembre. Médaillés d’argent en 2011, les coéquipiers de Tony Parker visent un premier titre continental.

“L’Euro sera réussi avec une médaille d’or autour du coup. Ce serait un accomplissement car il nous manque un titre.” L’ailier Nicolas Batum a bien résumé l’état d’esprit de l’équipe de France de basket à quelques jours du début du championnat d’Europe en Slovénie (4 au 22 septembre). Réunie à l’Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance), la troupe de l’entraîneur Vincent Collet avait donné rendez-vous aux médias mardi 27 août pour évoquer la grosse échéance qui attend les Bleus.

“Pour l’instant, nous ne sommes pas à notre meilleur niveau, a prévenu le coach des Tricolores. On s’en approche, mais on n’y est pas encore.” Il faut dire que les deux dernières rencontres amicales face au grand rival espagnol (deux défaites) ont montré de belles et de moins belles choses. “Ces matches de préparation vont nous permettre d’ajuster les derniers entraînements. Il nous reste une bonne marge de progression. Sur le plan défensif il y a des améliorations à apporter et pour atteindre les objectifs élevés qui sont les nôtres, on a besoin de plus d’équilibre offensif. Mais je suis persuadé que l’on a en main les atouts pour réussir.”

"Il y a une opportunité supplémentaire de l’emporter"

D’autant que cet EuroBasket s’annonce très ouvert en raison de l’absence de plusieurs joueurs majeurs. Pas question toutefois de parler d’une compétition “facile”, selon Vincent Collet. “Rien n'est facile au niveau européen, mais il est vrai que de grands joueurs seront absents. Il y a une opportunité supplémentaire de l’emporter. On fait parti du groupe des prétendants.”

Des prétendants bien identifiés par le capitaine de l’équipe de France, Boris Diaw. “Il y a pas mal d’équipes qui peuvent prétendre au titre. L’Espagne (championne en 2011 NDLR.) bien entendu, la Grèce aussi. La Lituanie est une équipe qui monte, la Turquie a également beaucoup de taille. Cela va être un Euro assez serré. Il y aura quelques surprises, mais beaucoup d'équipes peuvent prétendre au dernier carré.”

"On n'a peur de personne"

  • France - Allemagne, le 4 septembre
     
  • France - Grande-Bretagne, le 5 septembre
     
  • France - Israël, le 6 septembre
     
  • France - Ukraine, le 8 septembre
     
  • France - Belgique, le 9 septembre 

Un avis partagé par son coéquipier, Florent Pietrus. “Ce sera l’Euro de toutes les surprises, ce sera très ouvert. Nous, on a un premier tour abordable qui va nous permettre de monter en régime.”

“Il y a un vrai coup à jouer. On est un gros outsider, mais nous ne sommes pas favoris, indique Nicolas Batum. Ce qui est sûr, c’est que l’on n’a peur de personne. On sait que l’on peut battre tout le monde.” Ce sera d’autant plus vrai avec Tony Parker en pleine forme. Le triple champion NBA, touché au genou le 26 août, s’est montré rassurant. “J’aborde l’Euro avec une grosse confiance. Les blessures font partie de la vie d’un sportif. C’est rare d’être à 100 % de sa forme, mais je ne m’inquiète pas. Je serais prêt pour l’Euro.” 

Première publication : 27/08/2013

  • BASKET-BALL

    Basket : la France encore frappée par la malédiction espagnole

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    Préparation Euro-2013 : la France face à son meilleur ennemi espagnol

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    Euro-2013 de basket : "Cette équipe de France a de la gueule"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)