Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

Economie

Facebook va verser 20 millions de dollars dans un litige sur des "pubs sponsorisées"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/08/2013

À la suite d'une plainte collective déposée contre Facebook, le réseau social va verser 20 millions de dollars à des utilisateurs qui ont vu leur image utilisée à leur insu dans des publicités.

Une "class action" (plainte collective) déposée en 2011 contre Facebook a abouti à un accord validé lundi 26 août par un tribunal californien. Le réseau social va devoir verser 20 millions de dollars pour avoir utilisé le nom et l'image d'utilisateurs dans des "publicités sponsorisées".

Cette somme va être divisée entre des avocats, des groupes de défense des libertés individuelles sur Internet et des utilisateurs de Facebook qui ont porté plainte. Ces derniers devraient recevoir environ 15 dollars chacun.

Le juge a estimé que le célèbre site américain, qui compte plus d’un milliard de membres, tirait profit des informations des internautes sans leur consentement. Les "publicités sponsorisées" permettent en effet de transformer les utilisateurs en sponsor à leur insu.

Aucun accord préalable

Si une marque est, par exemple, mentionnée par un membre de Facebook dans un de ses statuts ou s’il aime la page d’un produit, son nom ou sa photo peuvent ensuite se trouver associés à une publicité et affichés sur la page de ses amis dans la colonne de droite alors qu’il n’a donné aucun accord au préalable.

"Les publicités sponsorisées, dans l’optique de Facebook, ne font rien d’autre que de reprendre des informations que les utilisateurs ont volontairement déjà donné à leurs amis et de les replacer dans une colonne qui contient des publicités payantes", a ainsi décrit le juge chargé de statuer cette affaire.

La justice américaine a également demandé à Facebook de modifier son règlement afin de permettre à ses membres de mieux contrôler leurs données par rapport à ces publicités sponsorisées. Selon l’agence Reuters, Facebook a gagné 234 millions de dollars entre janvier 2011 et août 2012 grâce à ce système de marketing.

Avec dépêches

Première publication : 27/08/2013

  • TECHNOLOGIES

    Zuckerberg, le philanthrope intéressé qui voulait connecter les pauvres

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    À Miami, un homme abat sa femme et poste la photo du cadavre sur Facebook

    En savoir plus

  • INTERNET

    L'action Facebook remonte à son niveau d'introduction

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)