Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Amériques

Le baiser d’un footballeur brésilien enflamme les homophobes

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/08/2013

Une photo postée par le joueur de football brésilien, Emerson Sheik, embrassant un de ses amis, a provoqué une vague d'indignation parmi les fans du club où le milieu de terrain évolue. Une réaction qui en dit long sur l'homophobie au Brésil.

C’est un baiser entre deux hommes qui en dit long sur l’homophobie ambiante dans le milieu footballistique au Brésil. Sur son compte Instagram, Emerson Sheik, milieu de terrain des Corinthians, un des clubs phares du pays, a récemment posté une photo de lui embrassant un de ses amis.

Instagram. Compte @10Emerson10

Conscient que son geste n’allait pas passer inaperçu sur la Toile, le joueur avait écrit en légende de la "scandaleuse" publication : "Il faut être très courageux, pour célébrer l'amitié sans avoir peur de ce que les gens plein de préjugés vont dire. Il faut être très libre pour célébrer une victoire comme ça, sans arrière-pensée, avec un ami qui te soutient tout le temps."

Le contact entre les deux hommes n’a donc pas laissé indifférent. Pire, il a suscité une vague de haine à l’égard d’Emerson Sheik. Selon le réseau d’internautes The Global Voice, un groupe de supporters, appartenant au groupe officiel Camisa 12, a organisé une manifestation au centre d'entraînement des Corinthians, pour exiger des "excuses" et l'annulation du contrat du joueur. Le groupe brandissait des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : "Pas de pédés ici (sic)" et "Ici, y a que des hommes".

Les messages de soutien à Emerson Sheik sont nombreux sur la Toile
"Dans cette famille, tout le monde soutient les Corinthians, mais personne n'est intolérant"

Le joueur, contraint de présenter ses excuses, a dénoncé l’homophobie sur les terrains au Brésil. "Le milieu du football est très machiste. Je suis désolé que des personnes se soient senties offensées. [Sur cette photo, vous pouvez voir] Emerson en tant que personne, pas Emerson en tant que footballeur. J’ai énormément d’affection pour Isaac [l'autre homme sur la photo, ndlr], qui est un ami très proche", a-t-il déclaré avant d’ajouter comme garantie morale : "Il est marié, sa femme est enceinte de neuf mois."

Emerson Sheik qui dit avoir beaucoup de respect pour ses fans plaide l’innocence de son geste. "Pour moi, c’est tellement naturel que je ne voulais même pas en parler", a-t-il déclaré. D’un autre côté, le joueur a reçu un grand nombre de messages de soutien.

Selon Le Monde, l'homophobie se fait de plus en plus virulente au Brésil. En 2012, les meurtres d'homosexuels et de transsexuels ont augmenté de 26 % par rapport à 2011, avec 336 victimes. Soit une toutes les vingt-six heures.
 

Première publication : 27/08/2013

  • RUSSIE

    En images : les célébrités dénoncent la loi antigay en Russie

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mondiaux de Moscou: le baiser des athlètes n'était pas un acte militant

    En savoir plus

  • NOUVELLE-ZÉLANDE

    Premiers mariages homosexuels célébrés en Nouvelle-Zélande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)