Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

Afrique

Un Casque bleu tué dans des combats entre l'armée et le M23 près de Goma

© Sylvain Liechti

Vidéo par Inès OLHAGARAY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/08/2013

Un Casque bleu a été tué et cinq autres ont été blessés mercredi en République démocratique du Congo, dans le Nord-Kivu. L'ONU a engagé des forces aux côtés de l'armée régulière, qui ,depuis une semaine, combat le mouvement rebelle du M23.

Un Casque bleu a été tué mercredi et cinq autres ont été blessés dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), lors d'une opération de soutien à une offensive de l'armée gouvernementale (Fardc) contre des rebelles du M23.

Le soldat tué était de nationalité tanzanienne, tout comme trois des cinq blessés, les deux autres étant Sud-Africains, selon Madnodje Mounoubai, le porte parole des Nations unies à Kinshasa contacté par FRANCE 24.

Le chef de la Mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco), Martin Kobler, a fermement condamné ce "meurtre", accusant le M23 d’avoir tiré un obus sur une position des Nations unies."

Je suis choqué par le meurtre, ce jour, par le M23, de ce soldat de la paix tanzanien", a-t-il déclaré. "Il a sacrifié sa vie pour protéger la population civile de Goma".

L'ONU déploie l'artillerie

Plus tôt dans la journée, les hélicoptères d'attaque et l'artillerie de la force de l'ONU au Congo sont intervenus contre les rebelles du M23, d’après la Mission onusienne, la Monusco. Ces combats se déroulent sur les hauteurs des collines de Kibati et au sud du secteur dit "des trois tours", à une quinzaine de kilomètres au nord de la ville de Goma.

Dans un communiqué, les insurgés disent, quant à eux, avoir été attaqués par l'armée gouvernementale et la Brigade d'intervention de la Monusco à Kanyaruchinya et à Mutaho, au nord de Goma, à l'aide de l'infanterie, de raids aériens et d'armes lourdes.

Les Nations unies avaient déjà déclaré avoir engagé leurs casques bleus aux côtés de l'armée de Kinshasa à la fin de la semaine dernière après que des tirs eurent atteint des faubourgs de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Les FARDC combattent le M23 depuis près d'une semaine au Nord-Kivu avec le soutien de la nouvelle force rapide de l'ONU, qui comptera au total 3 000 hommes chargés de neutraliser les groupes armés qui opèrent dans l'est, riche en minerais, de l'ex-Zaïre.

Avec dépêches

Première publication : 28/08/2013

  • RD CONGO

    "Marche de colère" à Goma après de nouveaux tirs d’obus au Nord-Kivu

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : 82 enfants libérés des griffes de miliciens Maï-Maï

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)