Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

Afrique

Kigali accuse l'armée congolaise de bombarder son territoire

© Archive AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/08/2013

Le Rwanda a accusé, ce jeudi, la RDC voisine de bombarder son territoire, après la mort d’une Rwandaise victime d’un tir d’obus. De son côté, Kinshasa, aux prises avec les insurgés du M23, accuse régulièrement Kigali de soutenir la rébellion.

Le Rwanda a dénoncé, jeudi 29 août, le bombardement "inacceptable" de son territoire, accusant la République démocratique du Congo (RDC) voisine, dont l'armée combat les rebelles du M23 près de leur frontière, de viser les civils. Le même jour, une Rwandaise a été tuée et son bébé de deux mois a été grièvement blessé par un obus tombé dans la localité rwandaise de Gisenyi, localité jumelle de la ville congolaise de Goma, située de l'autre côté de la frontière entre les deux pays.

Selon des journalistes, des véhicules militaires rwandais, dont des blindés, ont été vus jeudi soir sur la route reliant Kigali à Gisenyi, en direction de la frontière avec la RDC.

"Les civils rwandais sont visés par les forces de RDC", a affirmé la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, citée dans un communiqué officiel. "Nous avons exercé de la retenue aussi longtemps que possible mais cette provocation ne peut plus être tolérée, a-t-elle averti. Nous n'hésiterons pas à défendre notre territoire. Le Rwanda a la responsabilité de défendre sa population."

Depuis mercredi, les troupes de l'ONU en RDC pilonnent les positions des rebelles au nord de Goma. Quatre obus, d'origine indéterminée, sont tombés mercredi soir sur la ville, capitale de la province minière orientale du Nord-Kivu, déstabilisée depuis deux décennies par de nombreux groupes armés.

Le Rwanda reproche régulièrement à l'armée de Kinshasa de bombarder volontairement le côté rwandais de la frontière, lors des combats contre les insurgés dans l'est de son territoire. De leur côté, Kinshasa et l'ONU ont accusé le Rwanda et l'Ouganda de soutenir le mouvement du M23, ce que les deux pays ont toujours démenti.

Avec dépêches

Première publication : 29/08/2013

  • RD CONGO

    Goma : Paris demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Un Casque bleu tué dans des combats entre l'armée et le M23 près de Goma

    En savoir plus

  • RD CONGO

    "Marche de colère" à Goma après de nouveaux tirs d’obus au Nord-Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)