Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-orient

Les députés syriens invitent Londres à ne pas emprunter "le sentier de la guerre"

© news.sky.com

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/08/2013

Le président de l'Assemblée syrienne a adressé une lettre ouverte aux parlementaires britanniques dans laquelle il leur demande de ne pas intervenir contre le régime de Damas. Les députés doivent voter jeudi une motion gouvernementale sur la Syrie.

Alors qu'une éventuelle intervention militaire en Syrie divise la classe politique au Royaume-Uni, le président de l’Assemblée nationale syrienne, Mohammad Jihad al-Laham, a adressé, jeudi 29 août, une lettre ouverte aux parlementaires britanniques pour les appeler à ne pas emprunter "le sentier de la guerre".

Dans ce document, visible sur le site de la chaîne britannique Skynews, il tente de dissuader les députés en rappelant au Royaume-Uni de précédents conflits. "Avant que vous ne vous lanciez dans la guerre, ne serait-il pas plus sage de faire une pause ? Souvenez-vous les milliers de soldats britanniques qui ont été tués ou blessés en Afghanistan et en Irak", explique le président de l'Assemblée dans sa lettre tout en invitant les parlementaires britanniques à venir à Damas pour vérifier les conclusions de l’enquête des inspecteurs de l’ONU.

Mohammad Jihad al-Laham affirme également que la Syrie et le Royaume-Uni ne doivent pas s’affronter mais au contraire lutter ensemble : "En attaquant et en affaiblissant des cibles et des institutions syriennes, vous ne feriez que renforcer notre ennemi commun Al-Qaïda et ses alliés".

Cameron dans l’attente

L’envoi de cette lettre intervient alors que le Premier ministre britannique, David Cameron, a dû revenir sur son intention de soutenir une intervention militaire immédiate en Syrie. Le chef du gouvernement a été contraint par l’opposition travailliste d’attendre le rapport des inspecteurs de l’ONU avant toute décision sur une intervention militaire.

Les députés britanniques doivent ainsi voter ce jeudi une motion gouvernementale édulcorée sur la Syrie. Ce texte, présenté par David Cameron, condamne "l’usage d’armes chimiques en Syrie le 21 août 2013 par le régime Assad" et convient "qu’une réponse humanitaire forte est requise de la part de la communauté internationale, impliquant si nécessaire une action militaire qui soit légale, proportionnée et destinée à sauver des vies en empêchant tout usage futur d’armes chimiques en Syrie".

Mais le chef de l’opposition travailliste, Ed Miliband, n’a toujours pas appelé ses députés à voter en faveur de cette motion. Tout en exigeant des preuves convaincantes sur la responsabilité du régime syrien dans les attaques chimiques, il a ainsi déclaré qu’on "ne peut pas demander à la Chambre des communes de signer un chèque en blanc au Premier ministre pour son intervention militaire".

Selon un dernier sondage publié dans le quotidien anglais "Times", le soutien de la population britannique à une intervention militaire en Syrie est de plus en plus faible. Il est passé de 25 % mardi à 22 % mercredi.

Première publication : 29/08/2013

  • SYRIE

    François Hollande : "Tout doit être fait pour une solution politique" en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le chef de l'opposition syrienne veut qu'Assad soit traduit devant la CPI

    En savoir plus

  • COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

    Intervention en Syrie : Londres souhaite attendre le rapport des experts de l’ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)