Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

SPORT

L'UEFA se félicite de la meilleure gestion financière des clubs européens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2013

Soucieux d'instaurer un "fair-play financier", l'UEFA salue l'effort opéré par les clubs européens pour contenir leurs dettes. Mais des modèles économiques comme celui du Paris-Saint-Germain posent encore beaucoup de questions.

Face à la presse internationale, réunie jeudi 28 août à Monaco pour les tirages au sort de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, les dirigeants de l’UEFA se sont félicités de l’amélioration de la situation financière des clubs de football européens.

"Il y avait 17 milliards de pertes pour les clubs européens en 2011, il y en a 1,1 milliard en 2012, soit une diminution des pertes de 36 % en un an, donc une amélioration de 600 millions d’euros. Ces pertes qui s’enrayent, c’est une première en six ans", a ainsi annoncé vendredi le secrétaire général de l’UEFA, Gianni Infantino.

Pour la fédération européenne de football, cette évolution positive s’explique par le système de "fair-play  financier" qu’elle a commencé à instaurer. Selon ces nouvelles règles, un club ne peut pas dépenser plus qu’il ne gagne et en cas de non-respect de ce principe à partir de 2013-2014, il pourra être exclu des compétitions européennes.

Comme l’explique le président de l’UEFA, Michel Platini, les clubs n’ont finalement pas attendu l’entrée en vigueur de ces futures sanctions pour commencer à maîtriser leurs dépenses : "On a travaillé pour faire des règles ensemble face à ce qui est incompatible avec la morale. Ce sont les clubs qui nous ont demandé de réguler. Ils sont en train de bien travailler, il faut les féliciter".

Le cas PSG

Certaines situations de clubs posent toutefois encore de nombreuses questions. Alors que le Real Madrid pourrait acquérir dans les prochains jours le Gallois Gareth Bale pour 100 millions d'euros, le cas du PSG montre aussi que des formations continuent de dépenser sans compter. Cet été, le champion de France en titre s'est offert Cavani pour 64 millions d’euros, Marquinhos pour 35 millions et Digne pour 15 millions.

Pour tenter de se mettre en conformité avec le "fair-play financier", les propriétaires de l’équipe parisienne affirment que le budget du club (400 millions par saison) repose sur un contrat d’image pour la promotion du Qatar à l’international.

Selon Michel Platini, il est encore trop tôt pour savoir si cette justification est suffisante : "Pour le PSG, comme pour d’autres, on verra la décision qui sera prise par la Commission indépendante. Au mois de mai, on aura les premières décisions".

"Le Qatar dit 'la promotion du tourisme par le PSG, c’est 200 millions d’euros'. Ils sont dans leur plein droit en argumentant comme ça. Moi, qu’est-ce que j’en sais ? Je ne suis pas spécialiste. C’est aux experts, le panel indépendant, de dire si c’est conforme ou pas", a-t-il ajouté.

Interrogé également par les journalistes présents à Monaco sur le cas du club du Rocher qui a aussi recruté massivement cet été (notamment Falcao pour 60 millions d’euros), le patron du football européen a encore botté en touche : "Monaco ? Il ne s’est pas qualifié en Coupe d’Europe. Monaco sera peut-être un problème l’an prochain, s’il se qualifie pour une Coupe d’Europe".

Avec dépêches

Première publication : 30/08/2013

  • FOOTBALL

    Sponsor qatari : comment le PSG contourne le "Fair-play financier"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : les plus gros transferts de l'été en Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)