Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

SPORT

L'UEFA se félicite de la meilleure gestion financière des clubs européens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2013

Soucieux d'instaurer un "fair-play financier", l'UEFA salue l'effort opéré par les clubs européens pour contenir leurs dettes. Mais des modèles économiques comme celui du Paris-Saint-Germain posent encore beaucoup de questions.

Face à la presse internationale, réunie jeudi 28 août à Monaco pour les tirages au sort de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, les dirigeants de l’UEFA se sont félicités de l’amélioration de la situation financière des clubs de football européens.

"Il y avait 17 milliards de pertes pour les clubs européens en 2011, il y en a 1,1 milliard en 2012, soit une diminution des pertes de 36 % en un an, donc une amélioration de 600 millions d’euros. Ces pertes qui s’enrayent, c’est une première en six ans", a ainsi annoncé vendredi le secrétaire général de l’UEFA, Gianni Infantino.

Pour la fédération européenne de football, cette évolution positive s’explique par le système de "fair-play  financier" qu’elle a commencé à instaurer. Selon ces nouvelles règles, un club ne peut pas dépenser plus qu’il ne gagne et en cas de non-respect de ce principe à partir de 2013-2014, il pourra être exclu des compétitions européennes.

Comme l’explique le président de l’UEFA, Michel Platini, les clubs n’ont finalement pas attendu l’entrée en vigueur de ces futures sanctions pour commencer à maîtriser leurs dépenses : "On a travaillé pour faire des règles ensemble face à ce qui est incompatible avec la morale. Ce sont les clubs qui nous ont demandé de réguler. Ils sont en train de bien travailler, il faut les féliciter".

Le cas PSG

Certaines situations de clubs posent toutefois encore de nombreuses questions. Alors que le Real Madrid pourrait acquérir dans les prochains jours le Gallois Gareth Bale pour 100 millions d'euros, le cas du PSG montre aussi que des formations continuent de dépenser sans compter. Cet été, le champion de France en titre s'est offert Cavani pour 64 millions d’euros, Marquinhos pour 35 millions et Digne pour 15 millions.

Pour tenter de se mettre en conformité avec le "fair-play financier", les propriétaires de l’équipe parisienne affirment que le budget du club (400 millions par saison) repose sur un contrat d’image pour la promotion du Qatar à l’international.

Selon Michel Platini, il est encore trop tôt pour savoir si cette justification est suffisante : "Pour le PSG, comme pour d’autres, on verra la décision qui sera prise par la Commission indépendante. Au mois de mai, on aura les premières décisions".

"Le Qatar dit 'la promotion du tourisme par le PSG, c’est 200 millions d’euros'. Ils sont dans leur plein droit en argumentant comme ça. Moi, qu’est-ce que j’en sais ? Je ne suis pas spécialiste. C’est aux experts, le panel indépendant, de dire si c’est conforme ou pas", a-t-il ajouté.

Interrogé également par les journalistes présents à Monaco sur le cas du club du Rocher qui a aussi recruté massivement cet été (notamment Falcao pour 60 millions d’euros), le patron du football européen a encore botté en touche : "Monaco ? Il ne s’est pas qualifié en Coupe d’Europe. Monaco sera peut-être un problème l’an prochain, s’il se qualifie pour une Coupe d’Europe".

Avec dépêches

Première publication : 30/08/2013

  • FOOTBALL

    Sponsor qatari : comment le PSG contourne le "Fair-play financier"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : les plus gros transferts de l'été en Europe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)