Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Afrique

Le Ghana n’extradera pas le pro-Gbagbo Koné Katinan vers la Côte d’Ivoire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2013

Un tribunal d’Accra a définitivement rejeté vendredi la demande d’extradition vers la Côte d'Ivoire du porte-parole de l’ex-président Laurent Gbagbo. Plus de 20 chefs d’accusation de complot et de vol pèsent contre lui.

Une année de bataille judiciaire vient de prendre fin. La justice ghanéenne a définitivement rejeté, vendredi 30 août, la demande d'extradition de la Côte d'Ivoire concernant Justin Koné Katinan, porte-parole de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, considérant que les accusations à son encontre étaient "politiques".

Les charges retenues contre Justin Koné Katinan "ne peuvent pas être dénuées de motivations politiques", a précisé le juge Aboagye Tanor, en rendant sa décision.

"Le président Gbagbo m'a demandé de travailler pour lui"

Ancien ministre ivoirien du Budget, acteur-clé de l'ère Gbagbo, Justin Koné Katinan est sous le coup de 20 chefs d'accusation de complot et de vol. Arrêté au Ghana en août 2012, il est recherché par la Côte d'Ivoire pour crimes économiques durant la sanglante crise post-électorale, qui a fait près de 3 000 morts. Ces violences avaient été déclenchées par le refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, après sa défaite à la présidentielle de novembre 2010. Arrêté en avril 2011 à Abidjan, Laurent Gbagbo est détenu depuis fin 2011 à La Haye où il doit être jugé par la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité.

À l'issue de l'énoncé de la décision, Justin Koné Katinan a précisé qu’il allait reprendre son rôle de porte-parole de l'ancien chef de l'État qu'il considère toujours comme le président légitime des Ivoiriens. "Le président Gbagbo m'a demandé de travailler pour lui et je vais travailler pour lui, pour expliquer au monde que nous souhaitons la réconciliation et la paix dans notre pays", a affirmé Justin Koné Katinan en précisant qu’il souhaitait rester au Ghana.

Première publication : 30/08/2013

  • GHANA

    Le porte-parole de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous caution

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Michel Gbagbo : "Ma libération, un premier pas vers la réconciliation en Côte d’Ivoire"

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Quatorze pro-Gbagbo libérés, dont le fils de l’ex-chef d’État

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)