Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

FRANCE

Michel Sapin : le projet de réforme des retraites est "équilibré" et "juste"

© FRANCE 24 | Michel Sapin, dimanche, invité de "Tous politiques"

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Le ministre du Travail était l'invité de Roselyne Febvre et Marc Fauvelle pour la première émission de la nouvelle saison de "Tous Politiques", dimanche. L’occasion de défendre le projet de réforme des retraites et d’évoquer la Syrie.

Invité dimanche 1er septembre de l'émission "Tous politiques" sur FRANCE 24, en partenariat avec France Inter et "Le Parisien- Aujourd'hui en France", Michel Sapin est venu défendre le projet de réforme des retraites annoncé mardi par le gouvernement.

Pour le ministre du Travail, c'est la solution "la plus équilibrée" et "la plus juste". En tout cas, plus que la précédente : "la réforme des retraites de François Fillon était bien plus cruelle que la nôtre", puisqu'"elle ne prenait pas en compte la pénibilité", a-t-il expliqué. "Il faut arrêter de faire croire aux Français qu'il y a des gens épargnés et d'autres frappés. Tout le monde aura droit à la retraite à taux plein à 67 ans." Et ce, même si l'âge moyen du premier CDI est désormais de 29 ans, a promis le ministre, arguant qu’"avant le CDI, on a travaillé, en CDD ou en intérim."

Concernant les petites retraites, Michel Sapin a reconnu que le report de six mois de la revalorisation des retraites était "une disposition qui pèse". Le ministre du Travail a toutefois assuré que le gouvernement allait garantir le pouvoir d'achat des retraités touchant une pension inférieure à 1 250 euros, sans donner plus de précisions.

Quant à ceux qui, comme Jean-Luc Mélenchon, reprochent à cette réforme de ne pas être assez à gauche, Michel Sapin répond : "si vous voulez me faire dire que notre politique est social-démocrate à la française et efficace, je vous le dis avec plaisir."

Il est essentiel d'intervenir en Syrie

Michel Sapin a également été invité à réagir sur la question de la Syrie. Alors qu’aux États-Unis, Barack Obama a décidé de soumettre toute intervention militaire à un vote du Congrès, en France, Jean-Marc Ayrault organise simplement un débat parlementaire sur le sujet.

Faut-il l'autorisation du Parlement pour partir en guerre contre le régime de Damas ? Non, selon Michel Sapin. Pour lui, il s'agit d'une situation "d'une autre nature" que le cas de l'Irak ou de l'Afghanistan : "l'utilisation par un chef d'État d'une arme terrible, interdite depuis les ravages que ces armes chimiques ont pu faire pendant la Première Guerre mondiale." "Il est avéré que le régime de Bachar al-Assad a utilisé des armes chimiques", a rappelé le ministre.

 

Première publication : 01/09/2013

COMMENTAIRE(S)