Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Afrique

Nouvelle condamnation pour le rappeur tunisien Weld el-15

Photo du rappeur Weld el-15 sur sa page Facebook

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Déjà condamné en juillet, le rappeur Weld el-15 a été de nouveau jugé pour ses textes de chansons, vendredi en Tunisie. Lui et un autre rappeur, Klay BBJ, ont écopé de 21 mois de prison, à l'issue d'un procès dont ils n'avaient pas été prévenus.

Les rappeurs Ala Yaacoubi (alias Weld el-15, déjà condamné en juillet pour une chanson insultant la police) et Ahmed Ben Ahmed (alias Klay BBJ) ont été condamnés vendredi 30 août à 21 mois de prison ferme, à l'issue d'un procès dont ils n'avaient pas été prévenus.

Les deux artistes avaient été interpellés violemment dans la nuit du 22 août à l'issue d'un concert à Hammamet, une station balnéaire à 60 km de Tunis. Les policiers estimaient que leurs textes avaient été offensants envers des fonctionnaires, délit passible de prison en Tunisie. Le jugement est à exécution immédiate, précise leur avocat ce lundi 2 septembre. Les deux musiciens peuvent dès lors être incarcérés à tout moment.

"Ce procès a eu lieu sans que nous ayons reçu de convocation (...) je vais parler à mes clients pour faire opposition à ce jugement mais cette peine de prison ferme montre que l'acharnement contre la liberté artistique, la liberté d'expression, continue", a déclaré leur avocat, Me Ghazi Mrabet.

Précédemment, le rappeur Ala Yaacoubi, alias Weld el-15, avait écopé de deux ans ferme en première instance, avant de voir, début juillet, sa peine réduite en appel à six mois avec sursis pour sa chanson "Boulicia Kleb" (Les policiers sont des chiens).

Des morceaux datant de Ben Ali

"C'est une vengeance (...) les autorités n'ont pas compris que ces questions doivent susciter un débat public et non des procès et le harcèlement permanent des rappeurs", a dénoncé Thameur Mekki, qui dirige le comité de soutien à ces musiciens. "Nous allons nous organiser, nous allons nous mobiliser avec les organisations de défense des droits de l'Homme et de la liberté artistique", a-t-il prévenu.

Lors du concert du 22 août, les deux rappeurs n'ont pas interprété "Boulicia Kleb" mais d'autres morceaux, dont certains datant de l'époque du président déchu par la révolution de 2011, Zine el-Abidine Ben Ali. La police était considérée à l'époque comme l'instrument de la répression contre toutes les formes de critiques à l'égard du régime. "Ces morceaux sont critiques et défient les flics", estime Thameur Mekki.

Un caméraman, Mourad Meherzi, est actuellement en détention provisoire dans l'attente de son procès, pour avoir filmé en août 2013 un artiste, Nasreddine Shili, emprisonné lui aussi, jetant un œuf sur le ministre de la Culture.

Avec dépêches

Première publication : 02/09/2013

  • TUNISIE

    Tunisie : le gouvernement accuse Ansar Al-Charia des meurtres d'opposants

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Des photos de Ben Ali avec son fils filtrent sur Instagram

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld El 15 passé à tabac par des policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)