Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Nouvelle condamnation pour le rappeur tunisien Weld el-15

Photo du rappeur Weld el-15 sur sa page Facebook

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Déjà condamné en juillet, le rappeur Weld el-15 a été de nouveau jugé pour ses textes de chansons, vendredi en Tunisie. Lui et un autre rappeur, Klay BBJ, ont écopé de 21 mois de prison, à l'issue d'un procès dont ils n'avaient pas été prévenus.

Les rappeurs Ala Yaacoubi (alias Weld el-15, déjà condamné en juillet pour une chanson insultant la police) et Ahmed Ben Ahmed (alias Klay BBJ) ont été condamnés vendredi 30 août à 21 mois de prison ferme, à l'issue d'un procès dont ils n'avaient pas été prévenus.

Les deux artistes avaient été interpellés violemment dans la nuit du 22 août à l'issue d'un concert à Hammamet, une station balnéaire à 60 km de Tunis. Les policiers estimaient que leurs textes avaient été offensants envers des fonctionnaires, délit passible de prison en Tunisie. Le jugement est à exécution immédiate, précise leur avocat ce lundi 2 septembre. Les deux musiciens peuvent dès lors être incarcérés à tout moment.

"Ce procès a eu lieu sans que nous ayons reçu de convocation (...) je vais parler à mes clients pour faire opposition à ce jugement mais cette peine de prison ferme montre que l'acharnement contre la liberté artistique, la liberté d'expression, continue", a déclaré leur avocat, Me Ghazi Mrabet.

Précédemment, le rappeur Ala Yaacoubi, alias Weld el-15, avait écopé de deux ans ferme en première instance, avant de voir, début juillet, sa peine réduite en appel à six mois avec sursis pour sa chanson "Boulicia Kleb" (Les policiers sont des chiens).

Des morceaux datant de Ben Ali

"C'est une vengeance (...) les autorités n'ont pas compris que ces questions doivent susciter un débat public et non des procès et le harcèlement permanent des rappeurs", a dénoncé Thameur Mekki, qui dirige le comité de soutien à ces musiciens. "Nous allons nous organiser, nous allons nous mobiliser avec les organisations de défense des droits de l'Homme et de la liberté artistique", a-t-il prévenu.

Lors du concert du 22 août, les deux rappeurs n'ont pas interprété "Boulicia Kleb" mais d'autres morceaux, dont certains datant de l'époque du président déchu par la révolution de 2011, Zine el-Abidine Ben Ali. La police était considérée à l'époque comme l'instrument de la répression contre toutes les formes de critiques à l'égard du régime. "Ces morceaux sont critiques et défient les flics", estime Thameur Mekki.

Un caméraman, Mourad Meherzi, est actuellement en détention provisoire dans l'attente de son procès, pour avoir filmé en août 2013 un artiste, Nasreddine Shili, emprisonné lui aussi, jetant un œuf sur le ministre de la Culture.

Avec dépêches

Première publication : 02/09/2013

  • TUNISIE

    Tunisie : le gouvernement accuse Ansar Al-Charia des meurtres d'opposants

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Des photos de Ben Ali avec son fils filtrent sur Instagram

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld El 15 passé à tabac par des policiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)