Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Moyen-orient

Attaque chimique : les résultats des tests de l'ONU connus d'ici deux semaines

© AFP

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Les échantillons recueillis par les experts de l'ONU en Syrie sur des sites présumés d'attaque chimique vont être transmis ce lundi aux laboratoires compétents. Les premiers résultats pourraient être publiés dans au moins deux semaines.

Les différents laboratoires à travers le monde chargés d’analyser les preuves rassemblées par les enquêteurs de l’ONU sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie lors de l’attaque du 21 août, dans la Ghouta, à l'est de Damas, vont recevoir les échantillons à partir de ce lundi.

"Les échantillons doivent être envoyés dans une demi-douzaine de laboratoires à travers le monde, dans des pays qui ne sont pas impliqués politiquement", a ainsi expliqué à l’AFP, Michael Luhan, le porte-parole de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), après avoir reçu, samedi, les prélèvements des enquêteurs à La Haye, aux Pays-Bas.

Selon l’OIAC, les analyses, qui doivent déterminer si des armes chimiques ont bien été utilisées et non qui y a eu recours, pourraient prendre trois semaines. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, aurait toutefois demandé au chef des experts, Aake Sellström, d’accélérer l’analyse des échantillons et des informations que la mission a obtenus et de lui "en communiquer les résultats dès que possible", a indiqué dimanche le porte-parole de l’ONU, Martin Nesirky.

D’après des diplomates, Ban Ki-moon aurait ainsi affirmé vendredi aux ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine), que les résultats seraient prêts d’ici deux semaines.

Washington affirme avoir des preuves sur l’utilisation de gaz sarin

Alors que les premières conclusions des Nations unies ne devraient donc pas être rendus publiques avant le 15 septembre, les États-Unis pourraient se prononcer avant cette date sur une éventuelle intervention militaire en Syrie. Le Congrès américain doit en effet se réunir à partir du 9 septembre pour donner son autorisation pour lancer des frappes contre le régime du président Bachar al-Assad.

Afin de convaincre les parlementaires américains de la nécessité d’une telle action, le secrétaire d’État, John Kerry, a assuré, dimanche, que les États-Unis avaient déjà reçu et analysé des échantillons prouvant l’utilisation de gaz sarin lors de l’attaque du 21 août.

"Des échantillons de cheveux et sanguins se sont révélés positifs à des traces de gaz sarin", a-t-il déclaré sur l’antenne de NBC News en précisant que ces éléments étaient "indépendants" de ceux collectés par les enquêteurs de l’ONU.

Interrogé sur le vote du Congrès américain, John Kerry s’est montré confiant et a appelé ses collègues à la responsabilité : "Nous savons d’où est venue cette attaque. Nous savons exactement où elle s’est produite. Nous savons exactement ce qui s’est passé après".

Avec dépêches

Première publication : 02/09/2013

  • FRANCE - ÉTATS-UNIS

    Intervention en Syrie : Obama et Hollande temporisent, le régime syrien bombe le torse

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attaque chimique : le renseignement français pointe du doigt Damas

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Syrie : Poutine exige des preuves de l'usage d'armes chimiques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)