Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

FRANCE

Armes chimiques : Ayrault va dévoiler les preuves françaises accusant Assad

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit communiquer des documents "secrets-déclassifiés" prouvant que l'attaque chimique du 21 août en Syrie "ne peut venir que du régime" d'Assad. À suivre sur notre site à partir de 19h30.

Suivez en direct à partir de 19h30 (GMT+2) l'intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault à propos des preuves de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie sur le lecteur vidéo ci-dessous.

 
 

 

Au terme de la réunion convoquée à Matignon avec les principaux responsables du Parlement, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’exprimera ce lundi à 17 h sur la Syrie devant la presse.

À cette occasion, le chef du gouvernement, entouré des ministres de la Défense, des Affaires étrangères et des Relations au Parlement, va remettre aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat ainsi qu’aux présidents des commissions de la défense et des affaires étrangères des deux chambres et aux chefs des groupes politiques, des documents "secrets déclassifiés" permettant de bien identifier la responsabilité du régime de Bachar al-Assad lors de l’attaque chimique du 21 août en Syrie.

"Les renseignements que l’on m’a donnés, que je pense que le Premier ministre va donner aux représentants de la nation cet après-midi, et qui convergent – ce sont les nôtres, ce sont ceux des Américains -, montrent que l’attaque chimique a eu lieu et qu’elle ne peut venir que du régime", a ainsi confirmé sur France Info, lundi matin, Élisabeth Guigou, la présidente socialiste de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale.

Polémique sur un vote du Parlement

Cette réunion à Matignon intervient avant la convocation mercredi du Parlement en session extraordinaire pour un débat qui s’annonce houleux.

L’opposition, ainsi que certains membres de la majorité, réclament en effet un vote formel du Parlement sur une éventuelle intervention française en Syrie, alors que la Constitution n’oblige pas le président de la république à se soumettre à ce feu vert.

Jean-Louis Borloo (UDI), François Bayrou (Modem) et Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, ont notamment fait entendre leur voix ces derniers jours pour exiger que le Parlement puisse se prononcer. Le président de l’UMP, Jean-François Copé, s’est en revanche démarqué de nombreux responsables de droite en estimant que c’était à François Hollande de se prononcer sur l’organisation d’un vote.

"C’est à lui de choisir", a affirmé M. Copé dans un entretien au "Monde". "En revanche, je demande solennellement qu’il reçoive les chefs de partis et les présidents de groupes parlementaires. Mais, c’est la responsabilité du président de la République seul de le décider".

Avec dépêches

Première publication : 02/09/2013

  • FRANCE - ÉTATS-UNIS

    Intervention en Syrie : Obama et Hollande temporisent, le régime syrien bombe le torse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Syrie : l'opposition française presse Hollande d'organiser un vote au Parlement

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attaque chimique : le renseignement français pointe du doigt Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)