Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : Monaco prend les commandes du championnat

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2013

Après quatre journées de championnat, Monaco est déjà en tête du championnat de France. Emmenés par la star Falcao, les Monégasques ont frappé un grand coup en s'imposant dimanche soir face à Marseille (2-1).

Quelques semaines après sa remontée dans l’élite, Monaco affiche déjà ses ambitions. Les joueurs de Claudio Ranieri occupent déjà la première place du classement après seulement quatre journées de championnat.

Les Monégasques ont pris la tête après s’être imposés 2-1 avec la manière dimanche 1er septembre au stade Vélodrome face aux Marseillais, jusque-là invaincus cette saison.

L’Olympique de Marseille avait pourtant ouvert le score sur une tête de Lucas Mendes à la 43e minute, mais les hommes d’Elie Baup n’ont rien pu faire contre la puissance offensive de l’ASM. La star colombienne Radamel Falcao a égalisé au retour des vestiaires (47e). Son coéquipier Emmanuel Rivière a ensuite permis à son équipe de prendre les devants à la 79e minute.

En conférence de presse, l’entraîneur Claudio Ranieri s’est félicité de cet excellent résultat : "Marseille est une équipe dangereuse, mais Monaco a su attendre le bon moment pour marquer et gagner le match". Le technicien italien s’est même dit surpris que ses joueurs atteignent ce niveau en si peu de temps : "Ce n’était pas une prévision du début de championnat. Si l’amalgame entre les joueurs s’est fait, je reste curieux de voir mon équipe progresser car il y a encore beaucoup d’histoires à écrire".

Du côté des joueurs, Éric Abidal s’est lui aussi déclaré satisfait de la prestation de Monaco, tout en notant quelques réglages à effectuer : "On n’a pas été bons dans les 45 premières minutes. Là, ça nous a souri sur les 45 dernières minutes mais ce ne sera pas toujours comme ça. Il faut qu’on soit plus réguliers sur 90 minutes", a-t-il ainsi expliqué au journal "L'Équipe".

Pour le milieu de terrain monégasque Joa Moutinho, qui a découvert la Ligue 1 lors de ce match, ce succès confirme les ambitions de son nouveau club : "Pour être champion, il faut gagner partout. Ce genre de match ne peut que nous faire du bien, surtout avant la trêve. Il est encore un peu tôt pour parler du titre, Paris est là et Marseille a montré que c’est une belle équipe".

Falcao et Toulalan blessés

Malgré cette belle victoire, Monaco a terminé la rencontre sur une fausse note. L’attaquant Radamel Falcao et le milieu de terrain Jérémy Toulalan ont été touchés au cours du match.

Blessé à une cheville avant le dernier quart de terre, le Colombien recruté pour 60 millions d’euros s’est fait poser une grosse poche de glace. "Il a une grosse inflammation de la cheville, mais je ne connais pas", la gravité de sa blessure a expliqué son entraîneur Claudio Ranieri. Jérémy Toulalan souffrirait pour sa part une douleur à l’adducteur.

Avec dépêches
 

Première publication : 02/09/2013

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : L'OM reçoit Monaco pour le premier choc de la saison

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : le PSG, Monaco et les autres... la Ligue 1 est de retour !

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    En images : les plus gros transferts de l'été en Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)