Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Afrique

Premières condamnations de Frères musulmans par la justice égyptienne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/09/2013

Plus de cinquante membres des Frères musulmans ont été condamnés, dont un à la réclusion à perpétuité, pour avoir agressé des militaires à Suez après la répression dans le sang de rassemblements anti-Morsi le 14 août au Caire.

Les premières condamnations de membres des Frères musulmans sont tombées. Un tribunal militaire égyptien a condamné, mardi 3 septembre, 52 d'entre eux pour l'agression de militaires à Suez le 14 août, après la dispersion sanglante au Caire des partisans de Mohamed Morsi. L'un d'eux a même été condamné à la réclusion à perpétuité.

Le procès de 64 membres et partisans des Frères musulmans à Suez s'est ouvert le 24 août devant un tribunal militaire. À l'issue de cette troisième et dernière audience, 45 autres accusés ont écopé de cinq années de prison et les huit derniers ont été acquittés.

Depuis la destitution du président Mohamed Morsi, les nouvelles autorités ont lancé une vaste répression contre les Frères musulmans, au cours de laquelle plus de 1 000 personnes, en majorité des pro-Morsi, ont péri, et quelque 2 000 membres de la confrérie ont été arrêtés.

Son Guide suprême, Mohamed Badie, et plusieurs de ses principaux dirigeants répondent actuellement devant la justice d'"incitation au meurtre" de manifestants, tout comme Mohamed Morsi, toujours détenu dans un lieu secret.

Avec dépêches

Première publication : 03/09/2013

  • ÉGYPTE

    Égypte : l'antenne locale d'Al-Jazira et la télé des Frères musulmans fermées

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président déchu Mohamed Morsi va être jugé pour "incitation au meurtre"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Ajournement du procès des trois principaux chefs des Frères musulmans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)