Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : convoqué par les juges, Fillon ira "jusqu'au bout"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Trainspotting 2" : moins camés, toujours aussi paumés !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump optimiste? Ne vous faites pas avoir !"

En savoir plus

FOCUS

Japon : "Nippon Kaigi", le lobby révisionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mineurs et terroristes, bourreaux et victimes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : Rabat se retire de la zone contestée de Guerguerat

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benjamin Griveaux : "Notre objectif est de passer en tête face au FN"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benjamin Griveaux : "Le soutien de Bayrou prouve que Macron n'est pas un homme seul"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matmatah, le groupe breton a le vent en poupe

En savoir plus

Afrique

Égypte : l'antenne locale d'Al-Jazira et la télé des Frères musulmans fermées

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/09/2013

La fermeture de quatre chaînes de télévision égyptiennes a été ordonnée par la justice, dont l'antenne locale d'Al-Jazira, la chaîne des Frères musulmans et deux autres stations islamistes.

La justice égyptienne a ordonné, mardi 3 septembre, la fermeture définitive de quatre télévisions, dont l'antenne égyptienne d'Al-Jazira et la chaîne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu Mohamed Morsi.

Outre Al-Jazira Mubasher Misr et Ahrar 25, le tribunal administratif du Caire a également ordonné la fermeture d’Al-Quds et Al-Yarmouk, deux chaînes islamistes. La veille, la chaîne islamiste Al-Hafez a subi le même sort et a été fermée pour "atteinte à l'unité nationale" et incitation à la haine contre les chrétiens.

Al-Jazira évoque une "campagne" contre elle

Le 3 juillet, jour de la destitution et de l'arrestion du président Mohamed Morsi, la diffusion de plusieurs télévisions islamistes avait déjà été interrompue. Le même jour, les locaux d'Al-Jazira, qui venait de diffuser une vidéo dans laquelle Mohamed Morsi se disait le seul président "légitime" d'Égypte, avaient été fouillés. Les autorités et médias locaux accusaient la chaîne de couvrir de façon partiale les évènements sanglants qui ont suivi la destitution du président issu des Frères musulmans.

En réaction, le puissant média qatari s'est récemment dit victime d'une "campagne" menée contre lui.

Avec dépêches

Première publication : 03/09/2013

  • ÉGYPTE

    Ajournement du procès des trois principaux chefs des Frères musulmans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président déchu Mohamed Morsi va être jugé pour "incitation au meurtre"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La télévision d’État égyptienne ne voile pas ses nouvelles ambitions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)